Press "Enter" to skip to content

Un quart des partenariats chez les influenceurs ne sont pas précisés selon l’ARPP

Influence marketing. Tout partenariat rémunéré doit être mentionné clairement sur les réseaux sociaux. Depuis une dizaine d’années, les acteurs du marketing d’influence tentent de faire évoluer le secteur pour le rendre plus transparent. L’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) incite les influenceurs et les marques à se mettre dans le droit chemin.

En 2019, l’équipe avait publié son étude sur les bonnes pratiques dans le secteur de l’influence. Deux années plus tard, l’organisme a dévoilé son Observatoire de l’Influence Responsable 2021. Mis en ligne le 13 septembre, ce document vise à montrer que le marketing d’influence est de mieux en mieux encadré, mais qu’il reste des améliorations à faire. Pour le prouver, 30.318 contenus issus de 7013 influenceurs ont été analysés. L’objectif est de connaître le pourcentage de contenu sponsorisé mentionné noir sur blanc.

Les plus petits influenceurs ont des difficultés à mentionner clairement leurs partenariats

Cette analyse semble être rassurante. Voici ce que l’ARPP a identifié:

  • 73,4 % des publications présentent au moins un début d’identification,
  • 32,2 % des publications sont améliorables en termes de clarté ou d’instantanéité,
  • 26,6 % des publications ne dévoilent pas leurs intentions commerciales, ce qui représente un quart des contenus mis en ligne par ces plus de 7000 influenceurs.

Avec cette étude, l’ARPP s’est rendu compte que les contenus sponsorisés les moins mis en évidence proviennent de comptes avec une petite communauté. 43,1% de micro-influenceurs ayant une base d’abonnés de moins de 10.000 personnes ne mentionnent pas clairement leur collaboration rémunérée contre 12,6 % pour les influenceurs à plus de 1 million d’abonnés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ARPP (@arppub)

« L’Observatoire de l’Influence responsable a permis, à la fois, d’obtenir une vision objective de l’application des règles, de tirer un enseignement clé sur les profils d’influenceurs vers lesquels renforcer la pédagogie sur les bonnes pratiques et d’apporter très vite une réponse à ce constat avec la mise en place de la certification. Le groupe de travail autour de l’Observatoire sous l’égide de l’ARPP s’inscrit dans une démarche de progression positive avec une représentation large de toutes les parties prenantes qui œuvrent au développement éthique du levier de l’Influence Marketing », souligne Meryem Amri, Directrice Marque et Experience de l’Union des marques.

Afin de valoriser les créateurs de contenu qui respectent la loi, l’ARPP a mis en ligne un certificat de l’influence responsable. Le questionnaire est disponible en ligne et est accessible au prix de 49 euros. Il a été réalisé en collaboration avec Media Institute.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.