Press "Enter" to skip to content

3 raisons de faire du marketing d’influence sur Twitch

Twitch. Si TikTok est le grand gagnant de la crise sanitaire, les autres réseaux sociaux en ont tout autant profité. C’est le cas de Twitch. Comme pour la plateforme de ByteDance, les non-utilisateurs avaient et ont toujours beaucoup de préjugés. On entend donc souvent qu’il s’agit d’une plateforme à destination des gamers où l’on ne parle que de jeux vidéo. Ces informations étaient vraies il y a encore un an, mais aujourd’hui le visage du site a bien changé.

Comme nous vous l’expliquions dans notre ebook, en plus de retrouver des sujets liés au gaming, le lifestyle y prend de plus en plus de place. Le nombre de sujets ne cessent de se diversifier ce qui se ressent dans le public. Et du côté des annonceurs, pourquoi est-il intéressant de s’intéresser à Twitch? Quelle est la place du marketing d’influence sur le réseau social? Aujourd’hui, on vous donne 3 raisons de ne pas négliger cette plateforme.

Un public qui ne cesse de grossir

La première raison et la plus importante, on vous le répète encore une fois, c’est la diversification du public. Les gamers ont toujours une place prédominante sur la plateforme. Leur public s’élargit et ne cesse de grossir. Plus de 70.000 personnes peuvent regarder en simultanée un live de l’un des streamers les plus suivis. Squeezie, Michou ou encore Mcfly et Carlito deviennent désormais des utilisateurs réguliers en plus de leurs autres réseaux sociaux. Grâce à l’application, le gaming se fait une place de choix sur les plateformes sociales. Selon Nielsen, 82 % des consommateurs mondiaux ont regardé des contenus liés aux jeux vidéo au plus fort de la pandémie en 2020.

Si les grosses têtes de YouTube se tournent vers Twitch, d’autres utilisateurs le font également. Le nombre de diffuseurs mensuels est passé de 3,64 millions en 2019 à 6,90 millions aujourd’hui. Même si la tranche d’âge des 18-34 ans est la plus représentée parmi les joueurs (38 %), les 34-54 ans constituent la deuxième catégorie la plus importante, représentant 26% des joueurs américains, selon Statista. La majorité des utilisateurs sont des hommes, mais plus de 40 % des joueurs sont des femmes, ce qui montre leur intérêt croissant pour ce domaine. Cette tendance se reflète également dans les audiences de Twitch, puisque 35 % des viewers sont des femmes.

Statistic: Age breakdown of video game players in the United States in 2020 | Statista

Les streamers sont de plus en plus nombreux, mais les viewers également. Le nombre de téléspectateurs a augmenté, passant de 1,26 million de personnes en moyenne connectées en simultané en 2019 à 2,85 millions aujourd’hui.

Les sujets évoqués sont divers et variés, les utilisateurs viennent de tout horizon. Les annonceurs sur Twitch peuvent ainsi espérer toucher un public assez large en un seul direct. C’est pour cette raison que des marques comme Xiaomi ou encore Vivo, deux marques de téléphonie, ont décidé de s’entourer de deux streamers très influents pour cette année 2021. L’objectif est de faire connaître les produits au plus grand nombre, des adolescents aux parents.

Des sujets de vidéo de plus en plus grand public

Si dans les esprits, Twitch = gaming, ce n’est pas réellement ce qu’il se passe. On vous encourage à vous rendre sur la plateforme et à regarder la section « parcourir« . Des dizaines et des dizaines de catégories se déroulent devant vos yeux, allant du gaming à des sujets de vulgarisation en passant par de la musique ou des revues de presse. Grâce à cet outil de recherche, de plus petites chaînes peuvent être découvertes si elles sont en direct. Le jour de l’écriture de cet article, nous sommes tombées sur une chaîne retransmettant une partie d’échec, un concert de piano ou encore de l’ASMR.

Les premières marques qui ont communiqué sur Twitch ont bien compris que la plateforme s’ouvrait à un plus large public. Si les partenariats tournent encore très souvent autour du gaming, les prises de paroles se diversifient. Aux États-Unis en 2019, le streamer le plus suivi Ninja, a collaboré avec Redbull. En France, Ninja Ricci est venue s’immiscer dans le live de la vidéaste Boramy Gaming.

Et la liste des exemples de collaboration est longue. Mais les streamers choisissent minutieusement ces partenariats, surtout pour se tourner vers des projets qui ont du sens.

Des streamers engagés avec une communauté engagée

Depuis plus d’un an déjà, la crise sanitaire est présente en France. Pour aider du mieux qu’ils peuvent et alerter les plus jeunes sur ce qu’il se passe, les streamers sont nombreux à prendre la parole sur des sujets de société. Avec leur communauté, ils s’engagent à soutenir une cause qui leur est chère. De cette manière, les lives caritatifs se multiplient. Via ces directs, les créateurs de contenu font monter les cagnottes en incitant leurs abonnés à participer financièrement à un projet.

Ces derniers temps, des événements comme Stud’Live ou encore la ZLAN en sont des exemples parfaits. En jouant à des jeux vidéo, les streamers lancent des défis à leurs abonnés: en atteignant telle somme, je me teins les cheveux, je fais tel challenge… Des milliers d’euros peuvent être réunis grâce à la force de frappe de ces nouveaux animateurs en ligne. Si le plus souvent une seule personne parle durant le direct, ces lives sont très collaboratifs et la communauté n’est pas passive. C’est également ce qui peut faire la différence avec les autres réseaux sociaux où les utilisateurs regardent et sont peu nombreux à réagir. Régulièrement, plusieurs joueurs se réunissent pour une émission spéciale.

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.