Press "Enter" to skip to content

Les filtres Instagram interdits dans les partenariats beauté au Royaume-Uni

Instagram. Les filtres sur Instagram embellissent la peau, les yeux, les cheveux… et s’ils déformaient le véritable effet des produits de beauté? C’est la question que s’est posée l’ASA, Advertising Standards Authority, l’organisme d’autorégulation de l’industrie de la publicité au Royaume-Uni. Au début du mois de février, les équipes ont annoncé que les influenceurs et les publicitaires ne doivent plus avoir recours à cette pratique lors de mises en avant de produits.

L’organisme a déclaré que les filtres « exagéraient de manière trompeuse l’effet que le produit était capable d’obtenir ». Les créateurs de contenu présents sur Instagram, Snap ou encore TikTok ne sont donc plus encouragés à se dévoiler avec ces filtres lors de leurs partenariats. Cette décision a longuement été réfléchie après avoir vu une initiative naître sur les réseaux sociaux.

Un grand pas pour la confiance en soi

Durant l’été 2020, la maquilleuse professionnelle Sasha Louise Pallari en a eu marre des images retouchées sur les plateformes sociales. Pour dénoncer les effets du filtre « Paris » qui lisse la peau, elle a lancé le hashtag #filterdrop. Dans différents posts, l’instagrameuse se confie à ce sujet. « J’aimerais tellement que vous réalisiez l’ampleur des dégâts causés par l’utilisation constante des filtres. Une peau sans défaut, sans pores, sans cicatrice, sans rides n’existe pas et c’est seulement à cause de leur utilisation excessive que nous pensons qu’elle existe », écrit-elle en juin 2020. À la suite de ces posts, de nombreuses personnalités et utilisateurs d’Instagram ont également partagé une image d’eux sans aucun maquillage ni filtre.

Le mouvement a tellement pris de l’ampleur qu’il est désormais interdit au Royaume-Uni de promouvoir des produits avec ces filtres. Sasha Pallari a déclaré à la BBC que « l’effet néfaste que cela a sur les utilisateurs des médias sociaux a enfin été pris au sérieux. C’est un grand pas dans la bonne direction pour informer sur la façon dont les filtres sont utilisés et la façon dont les cosmétiques sont présentés en ligne ».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.