Press "Enter" to skip to content

La monétisation sur YouTube continue d’évoluer

YouTube. Lorsqu’une chaîne YouTube est inscrite au Programme Partenaire YouTube, son créateur peut monétiser la vidéo. Depuis plusieurs années, cette monétisation est de plus en plus exigeante afin d’éviter de positionner des annonces sur de mauvaises vidéos et éviter de payer un contenu qui n’est pas libre de droit. Ces procédures sont souvent mal accueillies par les vidéastes professionnels qui voient leur revenu baisser. Elles les contraignent également à faire attention aux images et sons qui ne leurs appartiennent pas. Parce que cet outil est sensible.

Pour leur permettre de mieux comprendre les procédures de monétisation, la plateforme vient d’ajouter une nouvelle icône. Gris en forme d’horloge, elle annonce aux créateurs de contenu que sa vidéo est en cours d’analyse pour savoir si elle peut recevoir des annonces. « Cette étape prend généralement moins de 20 minutes et au maximum une heure », précise Google. De cette manière, les utilisateurs devraient davantage être confiants quant à la décision prise par YouTube. Du moins, c’est ce qu’espère Matt Koval, YouTube Content Creators Liaison.

youtube monetisation
Capture d’écran de la nouvelle icône.

Une auto-certification pour tous les YouTubeurs

En plus de cette icône grise, la plateforme de vidéos étend son outil d’auto-certification à tous les vidéastes faisant partie du Programme Partenaire YouTube. Un questionnaire est alors soumis à l’utilisateur où toutes les raisons d’une éventuelle démonétisation sont énumérées. C’est alors à lui d’estimer si sa vidéo est convenable à un annonceur. Cette fonctionnalité aide les YouTubeurs à monétiser leur contenu. Le réseau social assure que ce dispositif réduit de presque 50% les erreurs commises par le système.

Pour diminuer davantage les mauvaises surprises et les avis tronqués, Matt Koval a donné une petite astuce aux vidéastes. Pour savoir si leur vidéo allait être monétisée, il leur est conseillé d’uploader le contenu en privé ou en non-répertorié avant de le rendre public. Le système analyse alors si la monétisation est possible ou non. Les vidéastes pourront alors faire appel à la décision s’ils ne sont pas d’accord.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.