Press "Enter" to skip to content

Cette instagrameuse virtuelle veut travailler avec des marques mais pas n’importe lesquelles

Influenceuse virtuelle. « Liker, c’est voter, partager, c’est se mobiliser, poster, c’est agir. » En juin dernier, c’était la Fondation de France qui lançait son compte Instagram. Pas d’influenceurs ni d’influenceuses connue pour l’animer, mais une abeille. De cette manière, l’association avait comme objectif de sensibiliser sur l’urgence de la situation des abeilles domestiques et sauvages. Presque un an plus tard, c’est un autre organisme qui développe une campagne de marketing d’influence similaire.

Cette fois-ci pas d’animaux mais une jeune fille du nom de Dana Beauvoir. Elle n’est pas réelle, cette instagrameuse fait partie de ce que l’on appelle les influenceurs virtuels. Conçue par trois amis via l’association #WeAreAllDana, sa première photo a été postée en novembre 2019 et déjà, grâce aux emojis, sa communauté pouvait comprendre de quoi elle allait parler: de l’environnement. Car oui, Dana Beauvoir est « engagée en faveur d’un monde plus humain et mieux préservé ».

Des partenariats avec des marques mais pas seulement

Parisienne, Dana Beauvoir a déjà partagé de nombreuses photos d’elle. Il est possible de la retrouver dans sa douche, en train de confectionner ses propres soins ou encore en train de tester l’application Clear Fashion pour connaître la composition d’un vêtement. Sous chacun de ses posts, une légende est ajoutée ainsi que l’identification de la marque qui est mise en avant. Mais pour le moment, il ne s’agit pas de partenariats. L’équipe a en effet pour objectif de « mettre en place des collaborations avec des entreprises » qui partagent les mêmes messages que cette nouvelle influenceuse virtuelle, précise Eva Jacquot, gestionnaire du compte Instagram de l’influenceuse à l’ADN.

Les trois amis ont aussi pensé à des rencontres qui pourraient être réalisées avec d’autres créateurs de contenu qui ont les mêmes idées ainsi que des lieux parisiens. « On pense notamment à l’influenceuse YouMakeFashion qui choisit d’acheter moins et privilégie les produits de seconde main ou encore au café Peonies à Paris », détaille Eva Jacquot. Avec Dana Beauvoir, l’association espère avoir plus d’impact en passant par cette instagrameuse virtuelle. « Dana est un pari sur l’intelligence collective. La nôtre. Parions que chacun de nous, collectivement, saura la faire grandir », est-il ainsi noté sur leur site Internet.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.