Press "Enter" to skip to content

Quels types de partenariats les influenceurs préfèrent-ils réaliser?

Influence marketing. Les créateurs de contenu deviennent de plus en plus exigeants vis-à-vis des partenariats. Dans une récente stories Instagram, l’influenceuse Manon Laime expliquait vouloir en 2020, ne travailler qu’avec les marques qu’elle apprécie « pour avoir le temps de créer du contenu de qualité ». Dans la dernière étude annuelle de Reech, « Les influenceurs et les marques », un chiffre prouve cette envie chez les 1735 influenceurs interrogés.

D’après cette nouvelle analyse, 66% des créateurs de contenu refusent régulièrement des partenariats. La cause? Les annonceurs ne proposent pas toujours de la rémunération. Mais la raison principale n’est pas celle-là. Pour 47%, ils refusent un partenariat parce que le projet ne les excite pas et que le produit est peu attractif.

« Un bon influenceur refuse les partenariats »

Comme l’a précisé Guillaume Doki-Thonon lors de la présentation de l’étude, co-fondateur de Reech, « un bon influenceur refuse les partenariats ». Leurs abonnés les défient tellement sur leurs collaborations que les créateurs de contenu doivent régulièrement se justifier sur le type d’annonceurs avec lesquels ils travaillent. S’ils n’entrent dans leur ligne éditoriale, certains peuvent décevoir leur communauté comme ça a pu être le cas avec Guillaume Ruchon et McDonald’s. C’est pourquoi certains d’entre eux sont très sélectifs.

Mais s’ils se permettent de dire « non » c’est aussi parce qu’ils reçoivent des demandes tous les jours. Certains échanges les intéressent plus que d’autres et ils veulent se laisser du temps pour ce type d’offres. Quelles sont-elles? Reech a posé la question dans sa nouvelle étude.

Les partenariats qui font envie aux influenceurs

77% des demandes de partenariats reçues par les créateurs de contenu concernent des placements de produits. Pourtant, ce n’est pas les collaborations qu’ils affectionnent le plus. Les créateurs de contenu se tournent davantage vers des relations sur le long terme. 69% des influenceurs interrogés préfèrent devenir ambassadeur pour une marque. Ils sont 62% à vouloir privilégier des collaborations récurrentes avec un annonceur. Sur la troisième marche du podium se trouve les placements de produits, viennent ensuite à égalité la production de contenu pour le compte de la marque et les invitations à un événement (pour 62% d’entre eux, ils aimeraient être conviés à des présentations de produits ou encore des rencontres réunissant d’autres collègues.

Les créateurs de contenu souhaitent donc privilégier des relations sur le long terme contrairement aux opérations à faible valeur ajoutée. Par exemple, un simple relai d’informations sur l’annonceur, le partage d’un code promo ou encore la création d’un tutoriel ne sont pas les types de demandes préférées par les influenceurs.

Retrouvez l’étude complète ici:

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.