Press "Enter" to skip to content

En 2020, les influenceurs partageront-ils plus de messages engagés?

Influenceur. En juin dernier, un profil Instagram a attiré l’attention de milliers de personnes. Aucun visage humain n’apparaît sur les photos mais une abeille. Le compte a été créé par la Fondation de France pour sensibiliser le grand public sur l’urgence de la situation des abeilles domestiques et sauvages. De nombreux influenceurs comme Natoo ou encore Danae Bessin ont largement partagé la page au moment de sa création.

Des créateurs de contenu qui utilisent leur notoriété pour faire passer des messages ont été nombreux ces dernières années. Ils sont plusieurs dizaines à s’être engagés au côté du mouvement « On est Prêt » pour interpeler l’état sur l’urgence climatique. Norman, Shera Kerienski ou encore Max Bird sont apparus dans les films de communication de l’organisme mais pas seulement. Durant les différentes campagnes élaborées sur les réseaux sociaux, ils encouragent leur communauté à faire des petits gestes quotidiens en faveur de la planète. « Plus ça va et plus ça m’intéresse d’utiliser ma communauté à bon escient en disant des bonnes choses, en essayant d’éduquer pour un avenir meilleur », avouait ainsi Norman au micro de France Inter en novembre dernier.

Une influence utile

Ce n’est pas le seul à avoir expliqué lors d’interview vouloir faire passer des messages à ses abonnés. La blogueuse Noholita l’a fait également. La créatrice de contenu s’engage depuis plusieurs années aux côtés de la SPA en leur offrant de la nourriture pour les animaux ou en incitant ses abonnés à se rendre à l’événement annuel, « le Noël de la SPA », qui se déroule en plein Paris. Dans ses stories sur Instagram, l’influenceuse n’hésite pas à relayer les campagnes de communication de l’association et de tenir un discours engagé face à sa communauté.

« Je trouve ça hyper important qu’on le fasse de plus en plus. Si on peut influencer les gens sur un acte d’achat, on peut les influencer sur autre chose, se confiait-elle au micro du podcast Revolution Influence en novembre. Je m’engage plus envers la cause animale, sur la maltraitance animale parce que je sais que j’ai une ligne de conduite parfaite et que je veux que ça change. Pour moi, ça c’est plus important que l’écologie aujourd’hui ».

Les créateurs de contenu avaient jusqu’ici un rôle de conseiller sur les achats à venir de leur audience. Dorénavant, il n’hésite plus aussi à prendre la parole sur des sujets qui leurs sont chers. Ces thématiques qu’ils abordent inspirent d’ailleurs les marques. Le petit groupe de vidéastes Sparkdise, Léna Situations ou encore Bilal Hassani sont très engagés sur la liberté de s’habiller. Des marques comme Jennyfer ou plus récemment Zalando ont mené des campagnes qui se rapprochent de ce discours en encouragent leur client à se sentir libre d’acheter des vêtements qui leur plaisent, peu importe le rayon. « Si je peux utiliser ma voix pour conseiller, je le fais. J’essaie de le faire de plus en plus vu que ma parole est écoutée », expliquait Bilal Hassani lors de la conférence de Stratégies.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.