Pour pousser YouTube à changer son algorithme, Mozilla publie le témoignage d’utilisateurs

Pour pousser YouTube à changer son algorithme, Mozilla publie le témoignage d’utilisateurs

YouTube. « Vous avez des regrets? ». Dernièrement, c’est Léna Situations qui expliquait ne rien comprendre à l’algorithme YouTube. Sa dernière vidéo avait été mise en tendance. Si les créateurs de contenu eux-mêmes ni comprennent rien, qu’en est-il des utilisateurs? C’est pour prouver à la plateforme qu’il est temps de changer sa manière de mettre en avant les vidéos que Mozilla a recueilli des témoignages.

Depuis début septembre, la fondation Mozilla a lancé un appel à témoignage. L’objectif était de collecter des récits sur les dérives des recommandations YouTube. La campagne a fonctionné puisque déjà les histoires de 28 personnes ont été partagées sur un site dédié. En une simple recherche, quelques clics, les utilisateurs peuvent visionner des contenus racistes ou encore violents via les suggestions. Au total, 70% des vidéos regardées sur la plateforme ont été recommandées. Avec ces commentaires, Mozilla souhaite montrer à la plateforme qu’il est temps de changer.

Trois demandes bien spécifiques

Parmi ces témoignages, il est possible de lire comment un amateur de folk s’est retrouvé sur des vidéos néo-nazis. De quelle manière, en regardant un match de boxe, un jeune homme a fini par être encouragé à visionner des vidéos de plus en plus violentes. Ou encore comment avec de simples tutos beauté, une utilisatrice est tombée sur des contenus relatant des accidents de travail graves. Avec cette campagne, Mozilla pense d’abord aux enfants et aux personnes âgées qui ne connaissent pas forcément les codes d’Internet. Le moteur de recherche explique que regarder à plusieurs reprises ce type de contenus peut engendrer de la dépression et/ou de la paranoïa.

Pour tenter de réduire au maximum ces problèmes, Mozilla demande à Google d’agir sur trois points principaux. Le premier concerne les données accessibles aux chercheurs. La société souhaiterait qu’ils aient accès au nombre de recommandations pour une vidéo ou encore à son taux d’engagement. Le second point est la création d’un outil de simulation par les chercheurs afin de créer des profils de navigation. Enfin, Mozilla souhaite que YouTube laisse accessible, toujours pour les chercheurs, les API pour connaître les archives de la vidéo.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.