Press "Enter" to skip to content

Mixer, la plateforme qui veut attirer les streamers les plus influents

Influenceurs. Twitch et YouTube Gaming n’ont qu’à bien se tenir. Tyler Blevins, alias Ninja, est un célèbre streamer américain. Plus de 14 millions de personnes sont abonnées à ses livestream du jeu vidéo Fortnite. C’est le joueur le plus suivi au monde. Pour réaliser son contenu, il se rendait jusqu’à présent sur Twitch. C’est d’ailleurs grâce à sa popularité que la plateforme a attiré autant d’influenceurs.

Mais le 1er août dernier, le streamer a pris une décision qui va certainement bouleverser l’avenir de la plateforme. « Je sais que cela va être un choc pour vous, mais à partir d’aujourd’hui, je diffuserai exclusivement sur Mixer », a-t-il avoué dans une vidéo YouTube pleine d’humour. Il a ensuite expliqué son choix. « C’est juste une plateforme différente. C’est l’occasion de revenir aux origines, de me rappeler pourquoi je suis tombé amoureux du streaming ».

Un coup dur pour Twitch. La plateforme de diffusion en direct perd l’un de ses plus gros créateurs. Leur relation se sont d’ailleurs détériorées quelques jours après l’annonce. Le réseau social faisait la promotion d’autres chaînes et de contenus pornographiques lorsqu’un utilisateur se rendait sur le lien de Ninja, twitch.tv/ninja. Une décision qui a dégoûté le streamer. « Je streame depuis 8 ans, pour construire ma propre marque, ma chaîne, avoir 14,5 millions de followers. Et ils utilisent ma notoriété pour faire de la pub pour d’autres chaînes! », a-t-il expliqué sur Twitter. Après cette vidéo, le PDG de Twitch s’est excusé et a immédiatement fait retirer ce type de recommandations.

Mixer, une plateforme by Microsoft

Que va devenir Twitch sans l’un des ses principaux moteurs? Et surtout, qu’est-ce que Mixer pour qu’un si gros créateur de contenu aille y réaliser ses live en exclusivité?

À l’origine, Mixer s’appelait « Beam ». Elle a été lancée par un jeune entrepreneur de 18 ans, Matt Salsamendi. Basée à Seattle, la start-up développait alors un outil de streaming interactif. Pendant qu’un joueur est en train de réaliser une partie, ses spectateurs peuvent intervenir dans le gameplay, s’il le permet. Ils ont ainsi la possibilité de devenir acteur de la partie en réalisant, par exemple, des challenge grâce à l’outil Mixplay. Ce dernier leur donne le droit de « donner un coup de pouce utile » ou d' »ajouter des obstacles difficiles à surmonter » pendant une partie. Il est aussi possible de réaliser une co-diffusion avec ses amis.

La start-up souhaite se positionner en principale concurrente des plateformes comme Twitch ou encore YouTube Gaming qui laissent les spectateurs complètement passifs durant le jeu. Une position qui semble avoir plu à Microsoft, puisqu’en 2016, la société rachète Beam. Elle est directement intégrée à l’équipe Xbox et rebaptisée « Mixer ».

Avec ce rachat, l’accent est mis sur la communauté de la Xbox. Dans un mail reçu par TechCrunch, le fondateur expliquait lors de l’acquisition être « vraiment excité par l’intérêt de la Xbox pour la communauté. Beam est fondamentalement construite sur un groupe d’individus passionnés qui aiment jouer, et la Xbox est super en phase avec ça. » Aujourd’hui, son plus grand intérêt est d’être intégrée au tableau de bord Xbox One et Windows 10. De cette manière, les joueurs, professionnels ou non, peuvent réaliser leur live en quelques clics.

Une plateforme plus sereine qui va durer?

Pourquoi Ninja a-t-il décidé de migrer sur cette plateforme? Depuis quelques temps déjà, des streamers se plaignent de la trop grosse concurrence sur Twitch. Impossible pour eux de ne pas faire de live quotidiens, sous peine de ne plus être mis en avant et de perdre des abonnés. Ninja a expliqué au New York Times que ses vacances les plus longues étaient sa lune de miel, soit 6 jours. Il a ajouté, qu’il pouvait perdre entre 200 et 300 abonnés par heure s’il n’était pas sur un live. Les chiffres témoignent de cette forte concurrence sur la plateforme: 1,5 million de personnes y réalisent leur livestream contre 69.000 pour Mixer.

Si l’idée d’une vie professionnelle plus sereine a poussé Ninja à délaisser Twitch, l’offre que lui faisait Microsoft ne pouvait pas se refuser. Si la somme n’a pas été précisée, selon un journaliste de The Verge, le contrat pourrait se chiffrer autour des 50 millions de dollars.

Mixer propose aussi des options de rémunération même si elles sont fortement conditionnées. Il faut pour cela que le joueur soit déjà actif depuis au moins deux mois avec 2000 personnes sous chacune de ses diffusions en direct, que ses lives soient disponibles pendant 12 jours et comptabilisent au minimum 25h accumulées. Il est aussi possible de récompenser le diffuseur via un outil de pourboires. Les streamers peuvent recevoir des « étincelles ». Plus l’utilisateur regarde de live, plus il en reçoit, plus il peut en distribuer.

Mixer propose aussi, comme sur Twitch, des abonnements payants. Ils permettent aux utilisateurs d’avoir accès à du contenu exclusif et de ne plus avoir de publicités. Ninja en comptabilisait 15.000 sur Twitch. Il est à noter que l’abonnement à la chaîne du streamer est gratuite le premier mois sur Mixer mais dès octobre il faudra payer. Déjà près d’un million de personnes ont souscrit à l’offre gratuite mais combien d’abonnés seront prêts à payer mensuellement? C’est la question que tout le monde se pose…

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.