Ce network a mis fin à sa collaboration avec une YouTubeuse… par mail

Ce network a mis fin à sa collaboration avec une YouTubeuse… par mail

YouTube. Il y a plusieurs années, les vidéastes se faisaient contacter par des networks. Ces entreprises leur permettaient de se faire rémunérer via leurs vues YouTube, de les aider à développer leur chaîne, de créer des partenariat avec d’autres YouTubeurs ou encore d’avoir l’autorisation d’utiliser de la musique et des images de films non libre de droits. En retour, le créateur de contenu leur cède entre 20 et 40% de sa rémunération YouTube.

Certaines collaborations se déroulent sans encombre, d’autres se terminent un peu plus mal. Ces derniers temps, les YouTubeurs en parlaient de mois en moins, se focalisant plutôt sur les nouvelles règles drastiques établies par la plateforme de vidéo. Mais le 15 août dernier, après de nouvelles directives de YouTube, le network BBTV a décidé de se séparer de l’une de ses créatrices de contenu.

Une fin de collaboration envoyée par mail

C’est par un simple mail que Clemity Jane, YouTubeuse spécialisée dans le domaine de la sexualité, apprend que son network cesse toute activité avec elle. « Nous avons le regret de vous informer que nous avons identifié un certain nombre de problèmes sur votre chaîne et que nous avons déterminé que cela constituait une violation des conditions d’utilisation de YouTube« , peut-on lire dès la première phrase du mail.

La chaîne de la vidéaste ne respecterait plus les conditions pour pouvoir entrer dans le réseau BBTV. Pour cela, il faut avoir plus de 200.000 vues par mois. Clemity Jane s’est alors empressé de partager sur Twitter une capture d’écran montrant le nombre de vues réalisées sur quatre semaines. Elle passe largement la barre des 200.000 vues. « Ils pourraient clairement dire « écoute, t’as toute ta monétisation en jaune et t’es pas rentable même avec 200k vues. » et à la limite je pourrait comprendre. Mais ça ils le savent depuis 3 ans! », a-t-elle écrit sur Twitter.

Clemity Jane n’est pas la seule créatrice de contenu à avoir reçu ce type de message. Il y a un an, le YouTubeur Merj1 a lui aussi été remercié par mail. Avec les restrictions YouTube de plus en plus exigeantes, de nombreuses chaînes voient leur contenu se faire démonétiser un par un. Lorsqu’une vidéo ne ramène plus d’argent, le network ne gagne plus rien. C’est pourquoi, ils n’hésitent pas à se séparer des chaînes qui ne sont pas assez rentables pour eux.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.