Press "Enter" to skip to content

Le podcast « Révolution Influence » veut faire la part belle au monde de l’influence

Podcast. L’été est là, il est grand temps de laisser tomber la télévision et son ordinateur. Place à la détente, la plage et les lectures. Et pourquoi pas les podcasts? Selon une étude OpinionWay publiée en mars 2017, les auditeurs de ce type de contenu sont 15% à les écouter sur leurs lieux de vacances. C’est un moyen de se détendre et de s’informer sur plein de sujets.

Aujourd’hui, il y a énormément de choix dans les podcasts. Mode, parentalité, marketing, bien-être… Des associations comme Podcasteo font découvrir de nouvelles émissions tout au long de l’année.

La rédaction de Les Gens d’Internet a souhaité vous présente aujourd’hui un podcast qui parle de marketing d’influence avec des acteurs du marché ou des créateurs de contenu. « Révolution Influence » a été lancée par Carine Arasa Migeon, fondatrice de l’agence Papagayo Communication, en septembre 2018.

***

Pouvez-vous vous présenter ?

Après 10 ans dans des grandes agences de communication et passionnée par les médias j’ai eu envie de me lancer dans l’entreprenariat en créant ma propre agence spécialisée en relations presse et influence: Papagayo Communication. De par mon expérience et mon expertise, j’ai travaillé rapidement pour de très grandes marques positionnées dans le luxe, le sport ou encore le tourisme. Passionnée par l’univers de l’influence, j’ai lancé en septembre 2018 le 1er podcast dédié au secteur: Révolution Influence.

Chaque semaine je vais à la rencontre d’un acteur du digital (Blogueur, YouTubeur, Instagrameur…) afin qu’ils nous expliquent leur parcours, leur vision de l’influence mais aussi leur manière de travailler, et comment la digital a changé leur vie. Plusieurs personnalités sont passées au micro du podcast Révolution Influence comme: Charles membre de la chaîne YouTube Lolywood (2,9 millions d’abonnés sur YouTube), Eva Colas – de Miss France à l’influence (141k abonnés sur Instagram), ou encore Lola Dubini. Actuellement je prépare de futurs épisodes avec des grandes entreprises afin qu’elles nous expliquent ce que l’influence leur apporte en termes d’image, de notoriété.

Pourquoi avez-vous lancé le podcast Révolution Influence ? 

J’ai eu l’idée de ce podcast début 2018 car j’étais une grande auditrice de podcast. Six mois se sont écoulés entre l’idée de me lancer et la sortie du premier épisode en septembre 2018. Le déclic a été l’envie de raconter et de montrer les coulisses de l’impact sociétal lié au bénéfice de visibilité pour les marques.

Je souhaitais mettre en lumière le travail réalisé par les influenceur·euses, souvent « trop » pris·es à la légère. Derrière un blog, une chaîne YouTube ou joli compte Instagram il y a des jours et des jours de travail et de recherches. Je souhaitais présenter ces individus qui ont, grâce à « l’influence », changé de vie. Certains ont réalisé des reconversions professionnelles (de comptable à formatrice en social media), d’autres sont devenus dirigeant·es d’entreprise…

Côté annonceurs, j’interroge des marques qui ont su se démarquer dans leur communication via l’influence et qui ont bénéficié d’une visibilité optimale avec des stratégies bien menées.

Comment choisissez-vous les personnes que vous interviewez ?

Je sélectionne les influenceurs naturellement car je les suis sur leurs réseaux sociaux ou bien par rapport à une actualité qui les concerne. Je ne me concentre pas sur leurs nombres d’abonnés mais plutôt sur ceux qu’ils proposent comme contenus. Ainsi, la palette est large, j’ai pu interviewé des influenceurs lifestyle, food, des YouTubeurs, mais aussi des chefs d’entreprise. C’est d’une extrême richesse. 

Est-ce que c’est important aujourd’hui de partager l’envers du décor du métier d’influenceur ?

Ce qui est important pour moi c’est de mettre en lumière une personnalité, un créateur de contenus. Bien entendu, partager l’envers du décor est essentiel car on ne se rend pas compte du travail qu’il y a derrière une photo Instagram. Certains travaillent avec des photographes professionnels, ou encore des YouTubeurs qui ont un vrai dispositif de production derrière.

Quels sont vos objectifs avec ces contenus ?

Mon objectif est de faire la part belle à l’influence, souvent elle peut être décriée ou prise à la légère. Dans d’autres pays l’influence s’est professionnalisée et est primordiale pour les marques. Nous le voyons, l’influence touche même des secteurs comme la politique où des YouTubeurs interviewent des chefs d’État. C’est aussi un moyen de rester informé sur les nouvelles pratiques, et le futur de ce secteur parfois très difficile à imaginer.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *