Press "Enter" to skip to content

"Feat.", la série YouTube façon "Dix pour cent"

YouTube. Gaëlle Garcia Diaz, Mcfly et Carlito, Le Pérave… Ces noms vous disent certainement quelque chose: ce sont des YouTubeurs très suivis sur la plateforme. Une nouvelle série, créée il y a 6 mois, les met en scène dans des situations qui collent au plus près à la réalité. Enfin presque.

Victor Pierson est l’un des créateurs de la série « Feat. » où Pedro est prêt à tout pour réussir sur YouTube, quitte à mendier et à se retrouver dans des situations absurdes avec de véritables créateurs de contenu. Pour Les Gens d’Internet, il en dit plus sur ce « Dix pour Cent » façon YouTubeur.

  • Qu’est-ce que la série « Feat. » sur Youtube ?

Victor Pierson: C’est une série feuilletonnante dans laquelle les YouTubeurs jouent leurs propres rôles. Ils font des caméos par épisode, un peu comme les acteurs et actrices dans « Platane » ou « Dix pour Cent » toute proportion gardée.

L’histoire est celle de Pedro, un trentenaire raté qui se rêve « influenceur » et mise uniquement sur les « featuring ». Il est aidé d’un ami, Sébastien, qui travaille dans une boîte de prod et est censé lui permettre de rencontrer du beau monde. Evidemment, c’est un fiasco.

  • Comment l’idée d’un tel projet est née ?

Il y a un peu d’autobiographie… Je connais très bien YouTube de par mon métier, et j’ai même lancé une chaîne il y a 5 ans avec un ami. Je sais que c’est devenu vachement difficile d’émerger sur cette plateforme, donc potentiellement très frustrant. Ça a l’air facile et ça ne l’est pas… C’est donc un super sujet pour mettre en scène un looser, un personnage un peu fier mais qui rate tout!

En plus, 30 ans, c’est un âge assez bâtard pour se lancer sur YouTube, Pedro se retrouve à mendier l’audience de gens bien plus jeunes que lui, c’est très humiliant. J’avais laissé tomber l’idée depuis un moment… mais on s’en est parlé un peu par hasard avec Adrien, le réalisateur, et il a relancé la machine, m’a aidé à concrétiser l’idée et à trouver la forme adéquate.

  • Quel est l’intérêt de retrouver de véritables YouTubeurs dedans ?

La forme du mockumentaire est idéale pour ce type d’humour, qui repose sur le malaise. Je pense que le spectateur est d’autant plus gêné que la fiction flirte avec la réalité… Peut-être que certains se demandent même si ce n’est pas une caméra cachée. D’ailleurs, il y a des gens qui me disent qu’ils détestent, que ça les gêne et qu’ils arrêtent en cours d’épisode! L’autre intérêt, c’est justement que la présence de têtes connues permet d’attirer le public, au moins par curiosité. En fait, « Feat. » aussi mise sur les featuring!

  • Quels messages souhaites-tu faire passer ?

Bien sûr, il y a une réflexion en arrière-plan sur la course à la gloire qu’est devenu internet. Le problème, c’est que beaucoup de gens courent après les likes ou les vues pour de mauvaises raisons, comme Pedro: il ne veut pas exprimer un talent, mais recherche la popularité. En particulier sur YouTube, l’algorithme impose une façon de créer qui récompense la régularité, les recettes toutes faites ou les bons feat plutôt que la qualité, ce qui est très dommage.

Moi, aujourd’hui, je me fais un peu chier quand je traîne sur YouTube.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *