Press "Enter" to skip to content

La BNF collabore avec des YouTubeurs pour mettre en avant son site RetroNews

YouTube. Vous connaissez l’expédition Charcot? Les Monts de Kong? Ou encore l’histoire du vol de la Joconde? Si la réponse est non, il est possible de retrouver des articles de presse relatant ses faits grâce à la Bibliothèque Nationale de France (BNF). En 2016,  elle lance la plateforme « RetroNews » pour permettre d’accéder à ces archives plus facilement. Il est ainsi possible de consulter de vieux journaux parus entre 1631 et 1966.

Pour faire rayonner un peu plus ce outil, la BNF a lancé il y a deux ans une chaîne YouTube pour y partager les Unes et les articles de journaux à ne pas rater. Pour donner encore plus de visibilité en 2020, elle a fait appel à un groupe de YouTubeurs pour animer une nouvelle série dont le premier épisode a été publié le 8 avril dernier. Les vidéastes Nota Bene, Aude GG, Léa Bello, Axolot, Doc Géraud, Art comptant pour rien, On se laisse la nuit, Science de comptoir, ou encore Florence Porcel font partie du projet. « L’objectif est de toucher un public qui s’intéresse à l’écriture et à l’actualité », précise Étienne Manchette, le coordinateur du projet à Télérama.

Des YouTubeurs qui parlent d’histoire

Pour cela, les créateurs de contenu ont été invités à se rendre sur RetroNews pour y trouver des informations et des sujets qui se rapprochent de leur centre d’intérêt. L’histoire est ensuite partagée en vidéo sur la chaîne YouTube de la plateforme. De cette manière, Nota Bene et Florence Porcel ont parlé de la pénurie de nourriture en 1870. Aude GG et Art comptant pour rien ont quant à elles évoqué ces femmes tueuses. « Nous avons apporté notre connaissance des fonds et notre capacité de recherche; eux, ils ont partagé leur style et les histoires qu’ils avaient envie de raconter », confie Étienne Manchette.

La série est financée par le CNC. Depuis leur publication, les épisodes comptent en moyenne plus de 1000 vues. Et les premiers résultats ont déjà pointé le bout de leur nez. « Notre grande satisfaction, c’est que des internautes sont allés fouiller dans les archives de presse sur le site de RetroNews après avoir regardé la série, en s’intéressant à des histoires connues ou pas », se félicite Étienne Manchette.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.