Press "Enter" to skip to content

Comme nous, l’instagrameur Cyril Schreiner vous a piégé

Instagram. Rappelez-vous lundi… La rédaction vous partageait l’aventure folle que vivait le créateur de contenu Cyril Schreiner. Pour une vidéo, il a testé des billes qui se gonflent au contact de l’eau. Pour savoir si le produit répondait à toutes les promesses, il a vidé plusieurs paquets de ces perles d’eau puis a mis de l’eau. Le résultat a pu être visible sur ses réseaux sociaux. Ces petites billes ont envahi sa salle de bain, sa tuyauterie ainsi que le réseau de l’ensemble de son quartier.

Mais ça, c’est ce qu’il nous a fait croire au travers de vidéos Instagram et TikTok très bien montées. Quotidiennement, le créateur de contenu se filmait pour expliquer comment il allait essayer de se débarrasser de ces billes et rien ne se déroulait comme prévu. La situation ne faisait qu’empirer de jour en jour et la Mairie s’en serait même mêlée. Après enquête, certains journalistes ont révélé que cette affaire n’était en vérité qu’un canular.

Un canular qui n’est pas terminé

Après avoir trouvé la commune où le jeune homme habite, des médias ont contacté le maire. Celui-ci assure qu’aucune canalisation n’est bouchée. « Nous n’avons pas de réseau collectif qui pourrait être bouché. Ce n’est pas possible », détaille-t-il à Checknews. Le courrier que Cyril dit avoir reçu de la mairie est également un faux. La voisine qui est venue se plaindre ainsi que l’homme (plombier?) devait également faire partie du canular.

Cyril n’a d’ailleurs pas mis plus longtemps a avoué la supercherie mais il n’aurait jamais imaginé que cette série de vidéos allait autant faire parler. Des médias étrangers ainsi que des créateurs de contenu américains ont relayé ses conteus en expliquant, pour certains, qu’il s’agissait d’un prank. De son côté, l’instagrameur ne peut pas continuer de publier la suite car il dit recevoir trop de messages négatifs et subir du harcèlement de la part des journalistes. « C’est de pire en pire. Je me fais harceler dans tous les coins. Je ne pensais vraiment pas que ça allait aller aussi loin. Tous les médias n’arrêtent pas d’appeler, de venir chez moi. Ça a pris une proportion énorme pour un tout petit truc de merde, détaille-t-il dans une stories Instagram, avant de poursuivre. Ça me met une pression énorme. Je voulais juste poster mes vidéos. » L’affaire n’est pas encore terminée

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.