Press "Enter" to skip to content

Tous les instagrammeurs ont un taux d’engagement faussé, voici pourquoi

Marketing d’influence. L’arrivée de la plateforme HypeAuditor en France a tiré la sonnette d’alarme. Cet outil permet aux agences et aux marques de connaître la fiabilité d’un compte Instagram. Cela signifie que les professionnels peuvent savoir si les influenceurs ont une réelle communauté ou si elle est fausse. Cela se traduit par l’achat d’abonnés, de like, de commentaires et de vues en stories. HypeAuditor a pu soulever un problème que beaucoup taisait: des créateurs de contenu n’hésitent pas à gonfler les chiffres pour attirer les marques.

S’il y a quelques mois, tout le monde suspectait tout le monde, aujourd’hui il est temps de relativiser. C’est ce qu’essaie de faire comprendre l’agence Influence4You avec sa récente étude « Les dérives et opportunités de l’influence marketing sur Instagram en France en 2019″. Avec HypeAuditor, la plateforme fait un état des lieux de la « fraude » en France pour « éduquer le marché » du marketing d’influence. Pour ce faire, 74.000 comptes avec plus de 20% de leur audience en France ont été analysés. L’objectif était de savoir combien d’entre eux « fraudent ». La réponse est surprenante…

Tous les influenceurs sont touchés

Pour commencer, il faut comprendre ce qu’est un compte frauduleux. Il s’agit d’un profil qui a gonflé volontairement ses chiffres, que ça soit son nombre d’abonnés, de like ou de vues en storie. Cela permet au créateur de contenu d’augmenter son taux d’engagement (like+com/abonnésX100) et d’attirer plus aisément les marques. En réalité, Instagram en est infesté et la plupart du temps, les instagrameurs sont touchés sans le savoir.

Selon l’étude d’HypeAuditor et d’Influence4You, 20% des comptes analysés ont recours à ces méthodes peu scrupuleuses de manière volontaire. Et ces pratiques impactent beaucoup plus d’instagrameurs que les fraudeurs. « Le gonflement global des chiffres est surtout subi par les influenceurs qui sont honnêtes pour leur très grande majorité », tient à détailler Stéphane Bouillet, fondateur de l’agence. Même si le créateur de contenu ne dégaine pas sa carte bleue pour faire monter son audience en un claquement de clavier, ses chiffres sont biaisés. Il est très simple de comprendre pourquoi: de nombreux comptes deviennent inactifs et des robots passent sur tous les comptes pour liker et s’abonner au profil.

Plus le nombre d’abonnés augmentent, plus l’influenceur est impacté. Les mégas influenceurs sont 65% à souffrir de SPAM et 10% à avoir fait gonfler leurs chiffres. Pour les autres catégories, avec une communauté comprise entre 1000 et 100.000 personnes, ils sont en moyenne la moitié à subir cette fraude. Si ces chiffres peuvent paraître élevés, un autre est tout aussi impressionnant: seulement 55% des abonnés d’un compte sont de vraies personnes.

Etude Influence4You / HypeAuditor octobre 2019
Retrouvez l’étude complète juste ici.
Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.