L’ARPP veut accélérer la sensibilisation des influenceurs aux enjeux climatiques

L’ARPP veut accélérer la sensibilisation des influenceurs aux enjeux climatiques

Influence marketing. En septembre 2021, l’ARPP, l’autorité de régulation professionnelle de la publicité, a développé le certificat de l’influence éthique. Ce document, délivré comme un diplôme, permet aux créateurs de contenu de se tenir informés sur leurs obligations lorsqu’ils collaborent avec des marques. Pour l’obtenir, ils doivent notamment plancher plusieurs heures sur la réglementation autour de leur travail. En l’espace d’un an, ce sont près de 150 influenceurs qui ont passé ce test et qui l’ont obtenu.

La thématique principale de ce diplôme concerne donc l’encadrement du travail des influenceurs: comment préciser clairement un partenariat, pourquoi est-il interdit de se filmer en train de manger devant une télévision, pourquoi le petit-déjeuner doit comporter du lait… De nombreux points sont mis en avant. Comme tout évolue très vite, l’ARPP doit faire quelques ajustements. L’un d’entre eux concerne les sujets liés aux enjeux climatiques. Comment les créateurs de contenu doivent-ils intégrer cet aspect dans leur métier?

Un moduie « Influence & dérèglement climatique » au certificat de l’influence

Pour les aider à trouver la réponse, l’ARPP a annoncé le 29 septembre, que son certificat allait être doté d’un module baptisé « Influence & dérèglement climatique ». « Ce module s’attachera à vulgariser les conclusions du dernier rapport du GIEC afin de le rendre accessible au plus grand nombre », indique le communiqué de presse. « On a souhaité avoir l’avis des influenceurs certifiés sur ce module. 76% d’entre eux connaissaient dans les grandes lignes le rapport du GIEC. Ils ont déjà fait une démarche de responsabilité », a précisé quant à lui, Mohamed Mansouri, Directeur délégué de l’ARPP.

L’équipe précise l’objectif de ce nouveau module: « bannir toute représentation de comportement contraire à la protection de l’environnement et à la préservation des ressources naturelles » et « prendre en compte les enjeux globaux sur le climat et construire des contenus qui vont dans le sens d’une consommation plus responsable, plus raisonnée, plus sobre. » En parallèle, l’ARPP travaille sur un meilleur encadrement des prises de parole concernant les produits financiers et les jeux d’argent en ligne. Un certificat devrait également voir le jour à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.