Pourquoi les plus gros streamers vont perdre de l’argent sur Twitch en 2023

Pourquoi les plus gros streamers vont perdre de l’argent sur Twitch en 2023

Twitch. Fin septembre 2022. C’est le moment de l’année où toutes les plateformes ont décidé de parler de la monétisation. Alors que YouTube fait des heureux après avoir expliqué l’arrivée de la rémunération des Shorts, Twitch fait enrager ses plus gros streamers. Dans une note partagée publiquement, et dans un mail envoyé aux personnes concernées, Dan Clancy, le président de la plateforme, annonce la fin d’un avantage considérable pour les utilisateurs les plus populaires. « Vous recevez cet e-mail car vous êtes partenaire Twitch et disposez d’un accord avec des conditions d’abonnement premium (70/30). »

Depuis plusieurs années, les créateurs en croissance, avaient réussi à négocier une offre avec l’équipe de Twitch. Sur le montant généré par les abonnements payants, ils recevaient 70% de la somme. Les 30% restants étaient pris par la plateforme. Un avantage considérable quand les autres streamers, généralement plus petits, avaient un partage bien moins intéressant: la moitié de la somme revenait aux streamers, l’autre à Twitch. Mais cette période est désormais terminée.

« Pour ces streamers qui bénéficient encore des conditions premium, nous ajusterons celles-ci afin qu’ils conservent le partage à 70/30 sur les revenus d’abonnements dans la limite des premiers 100.000 dollars. Les revenus générés au-delà de 100.000 dollars seront partagés sur la base standard de 50/50. Nous annonçons ce changement aujourd’hui, mais il n’entrera en vigueur que le 1er juin 2023 », écrit Dan Clancy dans le post de blog. Ce changement n’est pas sans conséquences pour les streamers. « Diminution de 20% de mon chiffre d’affaires annuel de Twitch à partir de mi 2023, sans qu’on puisse discuter ni faire quoi que ce soit. Et non, changer de plateforme n’est pas viable et en monter une encore moins », écrit sur Twitter ZeratoR.

Pourquoi ce pas en arrière de la part de Twitch? Dan Clancy a donné des explications. La première concerne cet avantage attribué selon la popularité des streamers. « Nous ne pensons pas qu’il soit juste que nos accords standard offrent un partage des revenus variable basé sur la popularité du streamer ». La seconde explication concerne les coûts d’un stream, et c’est certainement la raison principale qui a poussé l’équipe à retirer son offre. « Le coût de diffusion pour un créateur qui streame 200 heures par mois devant 100 spectateurs simultanés dépasse les 1000 dollars par mois » […] « nous ne pouvons pas ignorer les coûts élevés de diffusion du service Twitch », conclura-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.