Le Programme Partenaire YouTube s’ouvre aux Shorts

Le Programme Partenaire YouTube s’ouvre aux Shorts

YouTube. TikTok est encore en train de chercher le meilleur moyen de monétiser la création de contenus sur sa plateforme. De son côté, YouTube a mis le turbo pour faire une proposition avant l’application de ByteDance. Le 20 septembre, lors de l’événement « Made On YouTube », l’équipe a annoncé l’arrivée de la monétisation pour les vidéos courtes, les Shorts, le format venu concurrencer frontalement TikTok. L’offre sera disponible dans le Programme Partenaire YouTube dès 2023.

Pour bénéficier du partage de revenus sur ce format, les vidéos et la chaîne des créateurs devront répondre à quelques critères. Seuls ceux ayant réuni plus de 1000 abonnés et 10 millions de vues au cours des trois derniers mois sur leurs shorts, pourront accéder à la monétisation. Une fois acceptés dans le programme, les créateurs auront également la possibilité d’utiliser les autres avantages, à savoir la monétisation sur les vidéos longues, les abonnements payants, les stickers et toutes les fonctionnalités aidant les vidéastes à se rémunérer.

La monétisation, Creator Music et le YouTube Shorts Créateurs

Les publicités ne seront pas affichées avant le lancement du contenu, mais entre les vidéos courtes. « Chaque mois, les revenus issus de ces annonces seront additionnés et utilisés pour récompenser les créateurs Shorts. Ils leur permettront également de couvrir les coûts liés aux licences musicales », écrit YouTube dans un post de blog. « Les créateurs conserveront 45 % de la part de ces revenus attribuée aux créateurs, distribués en fonction de leur pourcentage du total de vues de Shorts. Leur part des revenus restera la même, qu’ils utilisent ou non de la musique », poursuit la plateforme.

Puisque la musique est aujourd’hui indispensable sur des contenus courts, YouTube fait également évoluer son offre à ce niveau-là. En 2023, la plateforme va proposer un nouvel outil baptisé « Creator Music ». « Cette nouvelle page YouTube Studio permettra aux créateurs YouTube d’accéder facilement à un catalogue toujours plus large de titres, qu’ils peuvent utiliser dans leurs vidéos longues. Il sera désormais possible d’acheter à un prix raisonnable des licences permettant d’utiliser des titres de haute qualité dans des contenus sans que cela affecte leur potentiel de monétisation. Ainsi, les créateurs toucheront la même part de revenus que celle qui s’applique aux vidéos sans musique », précise l’équipe.

En parallèle, en France, YouTube a annoncé l’arrivée d’un programme d’accompagnement pour les vidéastes sur Shorts. 1000 places sont disponibles pour permettre à ces créateurs de développer leur présence sur la plateforme et leur permettre de faire grandir leur communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.