Les influenceurs de plus de 500.000 abonnés surveillés aux Pays-Bas

Les influenceurs de plus de 500.000 abonnés surveillés aux Pays-Bas

Influenceurs. L’influence s’encadre et se surveille. En avril dernier, la Belgique présentait un guide de bonnes conduites pour indiquer aux influenceurs, des règles à suivre concernant leurs partenariat rémunérés sur les réseaux sociaux. Les créateurs de contenu, et autres personnalités, doivent désormais répondre à quelques exigences pour ne pas tromper leur communauté et être hors la loi. Quelques semaines seulement après cette annonce, les Pays-Bas confient avoir également planché sur le sujet.

Le 17 mai, sur le site du Commissariaat voor de Media, un article explique que les créateurs de contenu sur Instagram, TikTok et YouTube allaient être surveillés de près. Cette institution entend bien apposer les mêmes règles que pour les médias plus traditionnels. « De par le passage des médias plus traditionnels vers les médias sociaux, qui se sont déjà fortement implantés parmi les jeunes, il n’est pas étonnant que le législateur ait choisi de faire également appliquer la ‘Mediawet’ aux dépositaires de vidéos en ligne, puisqu’il y est important aussi de protéger ceux/celles qui les regardent, surtout les plus jeunes. En tant que contrôleurs, nous avons à présent déterminé qui nous allons superviser en première instance et quelles règles seront prioritaires pour nous », indique Peter Eijsvoogel, commissaire auprès du Commissariaat voor de Media.

La publication des vidéos des influenceurs aux Pays-Bas mieux encadrée

Ces indications concerneraient seulement les influenceurs de plus de 500.000 abonnés sur les réseaux sociaux précédemment cités. Ils doivent se faire connaître auprès de l’organisme pour être répertoriés. Ensuite, les influenceurs ont l’obligation de présenter clairement les partenariats rémunérés réalisés sur leur compte. Enfin, ils doivent faire attention à la publicité destinée aux mineurs. « La réglementation européenne et les modifications apportées à la loi néerlandaise sur les médias ont une incidence sur les règles auxquelles doivent se conformer ceux qui téléchargent des vidéos sur YouTube, TikTok et Instagram, les « créateurs de vidéos » », confie le Commissariaat voor de Media.

Ces nouvelles règles seront appliquées dès le 1er juillet 2022. « La supervision de ces règles sera introduite étape par étape. La surveillance des téléchargeurs de vidéos par les médias est relativement nouvelle en Europe. Suite à une directive de l’Union européenne, cette surveillance sera mise en œuvre dans tous les pays européens », conclut l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.