Lever des fonds quand on est influenceur c’est possible, grâce à cette offre

Lever des fonds quand on est influenceur c’est possible, grâce à cette offre

Influenceurs. Pour développer de nouveaux projets, les influenceurs font comme tous les entrepreneurs qui se respectent. Ils réinvestissent l’argent gagné précédemment pour voir toujours plus grand. Mais parfois, cette stratégie est difficile à adopter, surtout quand le développement d’un nouveau processus demande un financement assez conséquent. Quelles sont donc les solutions?

Pour les aider au mieux à trouver un financement suffisant, Jellysmack a développé une nouvelle offre. La plateforme qui aide les vidéastes à se développer sur différents réseaux sociaux a imaginé un « Catalog Licensing ». « Nous proposons aux gros créateurs de racheter leur back catalogue sur une période de cinq ans. Ça va leur permettre de gagner une somme d’argent importante et les créateurs vont pouvoir faire la levée de fonds. Ils nous cèdent les droits. Pour pouvoir proposer une somme importante aux créateurs, il fallait que l’on prenne une période importante », précise au magazine Les Gens d’Internet, Tristan de Francqueville, country manager France.

Des financements qui peuvent aller jusqu’à 50 millions de dollars

Cette offre n’est dédiée qu’aux créateurs de contenu vidéo. Ils ne cèdent pas les droits de leurs contenus, mais seulement la monétisation, durant cinq ans. Les montants peuvent aller de 50.000 dollars à plus de 50 millions de dollars, selon le profil. Une fois cette somme versée, les talents sont libres d’utiliser l’argent comme bon leur semble. Dans un communiqué de presse, Jellysmack précise que certains y ont eu recours pour embaucher de nouvelles personnes, pour l’acquisition d’un studio ou encore pour le développement d’une nouvelle activité.

« Qu’un créateur soit à la recherche d’un capital immédiat ou qu’il veuille se concentrer sur une croissance multiplateforme à long terme, Jellysmack dispose désormais d’encore plus de moyens pour donner du pouvoir aux créateurs en tant que solopreneurs. Tout cela fait partie de notre mission axée sur les créateurs, qui consiste à leur donner les moyens d’aller plus loin », se réjouit Sean Atkins, président de Jellysmack. Cette offre a été lancée à la fin du mois de janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.