Press "Enter" to skip to content

Création de contenu: comment avoir une bonne ligne éditoriale?

Marketing digital. Avec le temps, les créateurs de contenu ont dû travailler avec… une stratégie éditoriale! Pas question pour eux de réaliser un partenariat avec une marque qui ne correspond pas à leurs valeurs et messages. Cet outil, peu concret quand on l’évoque, est la base pour se lancer dans n’importe quelle création de contenu, même quand on est une entreprise et/ou un.e freelance. Mais alors une question se pose: comment imaginer sa stratégie éditoriale? Comment faire en sorte qu’elle tienne dans le temps? Quelles sont les choses à savoir?

Dans la formation de créations de contenu « Content Shaker » que vous pouvez retrouver ici, Victoria Debargue, content strategist, répond à toutes vos interrogations. En attendant de pouvoir accéder à ses conseils, voici un petit avant-goût de son savoir-faire.

Pourquoi est-il conseillé d’avoir une véritable stratégie de contenu?

Quand je parle de stratégie de contenu, j’ai toujours cette analogie qui me vient en tête: celle d’un maçon, qui accompagne quelqu’un à construire sa maison. Et au moment de passer à l’action, poser des fondations solides n’est pas qu’un conseil ou une recommandation… C’est une nécessité, pour que la maison tienne debout!

En marketing de contenu, c’est la même chose. La stratégie de contenu est une base indispensable, pour poser des fondations solides. Elle nous empêche de nous effondrer comme une maison sans structures, ou de nous éparpiller et d’avancer sans fil conducteur. Car à mes yeux, c’est vraiment ça, une stratégie de contenu: un fil conducteur, qui nous guide sur le long terme.

Alors, à tous ceux qui nous lisent, voici mon message: définir une stratégie est une nécessité, pour structurer la réflexion, la création et la diffusion de vos futurs contenus.

Si tu devais donner un seul argument pour pousser les freelances/entrepreneur.es/chef.fes d’entreprise à avoir une stratégie de contenu, ce serait lequel?

Pour inviter les professionnels à définir une “vraie” stratégie de contenu, je pense que la meilleure chose à faire est de se projeter.

Sans stratégie définie, nous serions vite tentés de nous précipiter sur un réseau social ou un type de contenu précis. Mais pourquoi, au juste? Quels seraient nos objectifs? Ces contenus répondraient-ils aux attentes de notre audience? D’ailleurs, qui est la ou les cible(s) qui composeraient notre audience? Et que dirions-nous réellement à ces personnes, dans la durée?

Ces questions vous ont-elles donné mal au crâne? Si oui, sachez qu’elles vous attendent à nouveau, si vous décidez de vous lancer sans réfléchir. Alors, pour éviter de vider la boîte de dolipranes, un conseil: posez-vous les bonnes questions en temps et en heure. C’est-à-dire avant de vous mettre à créer du contenu. Cette réflexion est pourtant indispensable, pour avoir de la visibilité sur le long terme.

Enfin, je pense qu’un dernier argument majeur pour passer à l’action (et plus rassurant que le précédent) est celui-ci: une stratégie de contenus est un outil en or, qui ne rime ni avec complexité, ni avec rigidité. C’est en tout cas ce que je répète à plusieurs reprises dans la formation. Mais pour savoir pourquoi (et comment) faire rimer “stratégie de contenu” avec simplicité et flexibilité, rendez-vous au sein de ma formation!

formation content shaker

Si tu devais donner une tendance actuelle sur les stratégies de contenu, ce serait laquelle?

Aujourd’hui, je pense qu’une des plus grandes tendances est d’avoir recours à des outils en tout genre, pour définir, structurer, rédiger, planifier, diffuser ses contenus… Vous savez, les fameux Notion, Trello, Google Doc, Click Up et j’en passe?

Ces outils sont de véritables alliés pour organiser les différentes étapes de notre stratégie de contenu, mais ils peuvent aussi en effrayer certains. De mon côté, j’utilise Trello et j’en suis largement satisfaite… Mais je n’encourage pas nécessairement à la multiplication des outils, en matière de stratégie de contenu.

Dans ma formation qui est conçue comme un guide avec des exercices pratiques, j’explique notamment que les outils en tout genre ne sont pas indispensables pour DÉFINIR sa stratégie de contenu (pour créer des contenus, c’est un autre débat). On peut très bien s’armer d’un crayon, d’un carnet et d’un calendrier papier, en guise de calendrier éditorial. Puis rien ne vous empêche de rédiger des posts LinkedIn ou Instagram sur le logiciel de traitement de texte de votre ordinateur ou sur les notes de votre smartphone. En revanche, pour créer certains types de contenus, des outils d’aide à la création s’avèrent indispensables… Mais ça, les autres experts du Bundle vous l’expliqueront au sein de leurs formations.

Encore une fois, définir une stratégie n’a pas à se faire dans la douleur, la complexité et la gadgétisation. En revanche, pour nuancer mon discours, je dirais que d’autres tendances prometteuses sont à suivre, en matière de stratégie de contenu. Par exemple: le modèle de la Content Machine de Gary Vee, que j’explique en détail et que j’adapte dans la formation. C’est une méthode prometteuse, complète et actionnable, pour poser les bases de son marketing de contenu. Si vous ne connaissez pas encore la Content Machine, j’ai hâte de vous en dire plus dans le bundle!

À propos de la formation « Content Shaker »:

Comment créer du contenu quand on est freelance? Est-ce la bonne stratégie à mener pour se faire connaître? Sur quelles plateformes se lancer?

Pour répondre à ces questions, 12 experts en création de contenu se sont réunis pour réaliser une formation complète autour de la création de contenu pour les entrepreneurs. Imaginer sa stratégie éditoriale, réaliser une newsletter qui claque, partager son savoir-faire sur TikTok, penser à la publication d’un podcast… chaque format de contenu est couvert par un expert dans ce domaine. Il vous donnera les meilleurs conseils pour commencer.

Qu’est-ce que vous attendez pour télécharger la formation?

Accédez aux 12 mini-formations « Content Shaker » pour 197 euros.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.