Press "Enter" to skip to content

Ce YouTubeur dénonce le manque de transparence sur les réseaux sociaux

Influence marketing. « Je suis dans le game, je connais les chiffres ». La rémunération sur YouTube a toujours fait débat. D’un côté, certains vidéastes clament haut et fort depuis toujours qu’ils n’ont pas le droit de révéler le montant. D’autres le dévoilent fièrement. Et une dernière partie estime que l’argent qui rentre est loin de suffire pour faire tourner une entreprise. La plupart du temps, les abonnés ne cherchent pas à en savoir plus et écoutent avec attention les paroles de leurs créateurs de contenu. Et si finalement, certains YouTubeurs gagnaient très bien leur vie sur la plateforme tout en affirmant l’inverse?

C’est en partant de ce constat que le vidéaste Franck, alias « Movies Cars Central » a décidé de prendre la parole durant le week-end du 8 mai. Dans des stories sur Instagram, le créateur de contenu a poussé un coup de gueule concernant ses collègues qui réalisent une communication qu’il juge mensongère. « De connaître les chiffres et de voir ce qui était avancé et de rien dire, ça devenait de plus en plus insupportable », affirme-t-il dans un récent live. Il ressent davantage cette injustice quand certains créateurs de contenu expliquent à leur communauté que l’argent récolté via les publicités sur YouTube sont insuffisantes pour mener à bien des projets. Ils ouvrent ensuite des campagnes de crowdfunding. L’objectif selon Franck? Faire grossir un maximum les dons d’argent pour ces cagnottes lancées ou les Tipee.

Le hashtag #youtubehonestychallenge a été lancé

Une chaîne est particulièrement visée. Cette dernière a lancé une campagne de crowdfunding et a dépassé le million d’euros de donation. « Depuis qu’ils l’ont lancée et que j’ai vu comment ils l’ont lancée et en donnant leurs arguments sur pourquoi ils ne financent pas ça tout seuls, je trouvais ça scandaleux et ça m’écœurait », confie Franck. « L’injustice, c’est que plein de gens ont donné. S’ils n’avaient pas été bercés avec des « on n’a pas de thunes », « la chaîne génère rien », ils ne l’auraient pas forcément fait », poursuit-il.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Franck Galiègue (@franckmylife)

Pour montrer sa bonne foi et prouver qu’il n’y a « pas de jalousie dans ma démarche, juste envie que les gens ouvrent les yeux sur des pratiques douteuses », il a incité d’autres YouTubeurs a partagé leurs statistiques. En toute transparence, plusieurs d’entre eux ont répondu à son appel. Sur Instagram, ils ont montré à leur communauté les montants gagnés sur la plateforme. Le hashtag #youtubehonestlchallenge a même été lancé pour inciter qui le veut à se joindre au mouvement. L’objectif est de faire comprendre aux utilisateurs qu’il est possible de bien gagner sa vie sur le réseau social, surtout quand le nombre de vues et d’abonnés sont très gros. Cet argument est bien évidemment à prendre avec des pincettes, car tout dépend du sujet abordé dans la vidéo.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.