Press "Enter" to skip to content

Le vlog, le format YouTube qui cartonne peu importe l’âge des abonnés des influenceurs

YouTube. Il a permis à certains YouTubeurs de se faire un nom sur la plateforme. Il offre la possibilité aux utilisateurs de mieux comprendre la vie de parents, le quotidien d’un freelance ou de partager des aventures folles au plus grand nombre. Nous parlons bien évidemment du format « vlog ». Cette tendance sur la plateforme de vidéo existe depuis de nombreuses années. Elle consiste à suivre un créateur de contenu durant une période donnée (journée, semaine mois) dans son quotidien.

Dans leur dernier rapport « Digital Report 2021 » mis à jour en avril, We Are Social et Hootsuite précisent que ce format rencontre un véritable succès sur les réseaux sociaux. « Les vlogs sont un élément important pour les spécialistes du marketing, puisque près d’un internaute sur sept déclare se tourner activement vers les vlogs pour rechercher des produits et des services qu’il souhaite acheter », précise l’étude dans cet article de blog.

La moitié des utilisateurs sur les réseaux sociaux regardent des vlogs

Un second chiffre est important à préciser. 51,7 % des utilisateurs des réseaux sociaux âgés de 16 à 64 ans déclarent avoir regardé un vlog au cours du dernier mois. Ce type de vidéo n’est aujourd’hui plus seulement exclusivement posté sur YouTube. Il est également possible d’en regarder sur Instagram ou encore sur TikTok. Sur la première plateforme, la créatrice de contenu Devibration a pris l’habitude de publier un récapitulatif de sa semaine en 5 minutes. Sur l’application de ByteDance, MV Tiangue propose à ses abonnés de suivre ses aventures le temps d’une journée en moins d’une minute. C’est court, mais rythmé!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DEVI (@devibration)

@mv.tiangue😂♬ original sound – Mv Tiangue

En parallèle de ces chiffres sur les vlogs, We are social et Hootsuite ont remarqué une seconde tendance. « Les utilisateurs sont plus susceptibles de suivre des entreprises et des marques auprès desquelles ils envisagent d’acheter que des influenceurs et d’autres experts. L’écart entre ces deux catégories est certes très faible, 21,6 % contre 21,3 %, mais cette constatation devrait tout de même être prise en compte lorsqu’il s’agit d’élaborer un plan global pour les médias sociaux. » Les publications plus B2B sont aujourd’hui appréciées dans le secteur du marketing d’influence, notamment sur LinkedIn.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.