Press "Enter" to skip to content

Pendant les fêtes en 2020, les partenariats avec les influenceurs ont été moins nombreux

Influence marketing. La fin de l’année est généralement chargée pour un grand nombre d’entreprises, notamment pour les créateurs de contenu. Ils sont sollicités dès le mois de septembre pour imaginer du contenu pour les fêtes de fin d’année. Leur calendrier de publications se remplit à une vitesse folle avec souvent un concours et/ou un contenu spécifique tout au long du mois de décembre. En parallèle, certains se rajoutent une charge de travail supplémentaire en réalisant les vlogmas, une vidéo publiée sur YouTube les 24 jours avant Noël.

Cette année, si les concours ont été plus nombreux, il semblerait que les placements de produits l’aient été beaucoup moins. Dans sa dernière étude portée sur le 4e trimestre de 2020, Socialbakers a étudié les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux. L’ensemble du rapport est disponible au téléchargement sur le site de l’agence.

Des partenariats moins nombreux, vraiment?

Dans cette analyse, l’équipe de Socialbarkers précise que les dépenses publicitaires durant les fêtes de fin d’année en 2020 ont nettement augmenté sur les réseaux sociaux. « Les marques ont considérablement augmenté leurs investissements publicitaires sur les médias sociaux au quatrième trimestre. À son maximum, le pic d’activité est 50,3% supérieur au pic enregistré au pic des fêtes du quatrième trimestre 2019″, détaille Yuval Ben-Itzhak, président de Socialbakers. « En Amérique du Nord, l’écart entre le pic du quatrième trimestre de 2019 et celui de cette année est de 92,3%. Doubler ses investissements publicitaires est le new normal. Ils viennent soutenir les stratégies digitales des marques pour établir des relations durables avec leurs clients et augmenter leurs ventes en ligne. »

Si ces dépenses sur Instagram et Facebook principalement ont été plus importantes, le secteur du marketing d’influence ne semble pas avoir été impacté. D’après Socialbakers, les marques ont même réduit pour certaines, leur budget dédié aux créateurs de contenu. Le nombre de posts avec la mention #ad a diminué de 17,6% par rapport à l’an passé.

Mais cette baisse pourrait aussi être liée à une autre tendance. Émilie Martinoff, Influence Manager chez NewScreen, a récemment poussé un coup de gueule sur Twitter. Les créateurs de contenu seraient de plus en plus nombreux à oublier de préciser lorsqu’ils réalisent un placement de produits.

Twitter | LinkedIn | Instagram
| Newsletter | Ebook

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.