Press "Enter" to skip to content

Les micro-influenceurs du Benelux ont aussi succombé à la fraude sur Instagram

Influence marketing. Il y a quelques jours, l’instagrameuse Alix Grousset a reçu un étrange message privé sur l’application. On lui proposait de rejoindre « un groupe d’engagement qui compte aujourd’hui 40 blogueuses et influenceuses ». Il s’agit en réalité d’un « pod », un groupe de créateur de contenu en devenir qui veut déjouer l’algorithme d’Instagram en commentant et likant leurs photos mutuellement. Des pratiques considérées comme frauduleuses par le milieu du marketing d’influence.

HypeAuditor n’en a donc pas fini de partager des études à tout va sur la fraude. Après celle consacrée à la France en partenariat avec Influence4You, l’entreprise allemande s’est entourée de la plateforme Stellar pour travailler sur le Benelux. Spoiler, des influenceurs frauduleux sont aussi présents en Belgique, au Pays-Bas et au Luxembourg.

Les Luxembourgeois en pôle position

Comme pour la France, les deux entreprises ont mis en évidence les types de fraude qui peuvent exister: l’achat de like, les pods ou encore en s’abonnant à des comptes pour qu’ils nous suivent en retour. Comme en France, ce sont généralement les nano et les micro-influenceurs qui sont adeptes de ces pratiques. Les méga restent énormément spammés par ces procédures. Selon l’étude, 54,68% des créateurs de contenu ayant entre 1000 et 5000 abonnés sont des comptes qui grandissent en trichant.

Le follow-unfollow est principalement utilisé chez les instagrameurs avec une communauté de 20.000 à 100.000 personnes. Au total, ce sont 44% des influenceurs du Bénélux qui sont adeptes de cette pratique. Les Luxembourgeois arrivent en tête. L’achat de faux abonnés concerne 39,9% des créateurs de contenu avec 5000 à 20.000 personnes. Ceux ayant jusqu’à 100.000 sont 30% à avoir agi de la sorte. Encore une fois, les Luxembourgeois arrivent en tête sur les trois pays analysés. Enfin, ce sont principalement les nano et les micro-influenceurs qui utilisent la méthode des pods pour déjouer l’algorithme de la plateforme. Ils sont 11,76% dans la première catégorie et 12,10% dans la seconde à en faire partie. HypeAuditor et Stellar précisent qu’au-delà de 20.000 abonnés, ce genre de fraude n’a aucun impact sur le taux d’engagement.

Vous pouvez télécharger l’étude complète ici.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.