Press "Enter" to skip to content

Qui écoute des podcasts en France?

Podcast. Du 18 au 20 octobre, se tenait la seconde édition du Paris Podcast Festival. Cet événement ouvert à tous avait lieu à la Gaïté Lyrique. Pendant ces trois jours, le focus a été fait sur les créateurs d’audio et leurs contenus. Des tables rondes et des séances d’écoute en direct ont été organisées. Mais qui sont les auditeurs de ce nouveau type de format?

Le CSA et Havas Paris ont dévoilé pendant l’événement une enquête exclusive sur le portrait robot de l’auditeur natif. Les deux organismes ont interrogé plus de 1000 auditeurs âgés entre 18 et 64 ans entre le 3 et le 14 septembre. Jeunes citadins? Français plus âgés? Avec quelles attentes? Voici ce que révèle cette nouvelle étude.

Qui sont les auditeurs? Quelles sont leurs attentes?

Depuis plusieurs années, l’offre de podcasts en France ne cesse de s’enrichir. Dernièrement, Nouvelles Ecoutes a annoncé le lancement de 6 nouveaux programmes. Si les nouveautés se multiplient c’est pour une bonne raison. 2 auditeurs sur 3 n’écoutaient pas ce type de format il y a un an. C’est dorénavant ancré dans leurs habitudes. Les Français interrogés sont 74% à avoir pris l’habitude d’écouter un podcast. Parmi eux, 68% disent connaître le monde de l’audio sur le bout des doigts en étant devenus « experts ».

L’auditeur type est jeune et citadin, le plus souvent étudiant. En plus d’avoir pris l’habitude de consommer des podcasts, il regarde aussi énormément de séries, lit beaucoup et se cultive régulièrement via les outils digitaux mis à sa disposition. Les personnes interrogées ne sont pas intéressées par un seul sujet. Elles apprécient autant les podcasts grand public que ceux un peu plus pointus. Mais cet auditeur a néanmoins quelques attentes.

Il souhaite que les sujets abordés éveillent sa curiosité. Ils sont 92% à avoir ce souhait et 89% à vouloir s’informer. Malgré l’offre qui s’enrichit d’année en année, il est parfois compliqué pour eux de trouver des podcasts qui les intéressent. Ils sont 47% dans ce cas-là et 32% à rencontrer cette situation de « temps en temps ». À noter également que pour éviter d’avoir de la publicité dans les oreilles, les personnes interrogées sont 57% à être prêtes à payer un contenu.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.