Press "Enter" to skip to content

Comment les influenceurs choisissent leurs partenariats

Influenceurs. Depuis quelques mois, EnjoyPhoenix a décidé d’opérer un véritable changement. Jusqu’ici, la créatrice de contenu appréciait parler beauté et recevoir les nouvelles collections. Dorénavant, l’influenceuse a décidé de choisir ce qu’elle reçoit et de ne collaborer qu’avec des marques éthiques. Ces dernières collaborations en sont la preuve. La YouTubeuse a enchaîné les partenariats avec le moteur de recherche Ecosia.

Désormais Marie Lopez de son vrai nom va devenir de plus en plus exigeantes dans le choix de ses collaborations. Comment va-t-elle choisir les marques avec qui elle va travailler? Plus généralement, de quelles manières les influenceurs les choisissent-ils? Pour aider les annonceurs à y voir plus clair, Prescillia Fontenay, fondatrice du média et de la maison d’édition Outjo a écrit un livre. « Relations presse et influenceurs, comment attirer leur attention et faire parler de votre entreprise » éclaire les marques les moins aguerries sur le sujet.

7 bonnes raisons de dire oui

L’ouvrage met en exergue 7 bonnes raisons qui poussent les influenceurs à accepter un partenariat plus qu’un autre. D’après les chiffres communiqués par Prescillia Fontenay, ils sont 57% à être attirés par un produit qui leur plaît. En seconde position arrivent les valeurs de l’entreprise. Ils sont 25,3% à y prêter attention. Si l’on reprend l’exemple d’EnjoyPhoenix, les annonceurs doivent désormais être en adéquation avec les valeurs qu’elle partage et proposer un produit qui préserve l’environnement.

Ces deux contraintes ne sont pas les seules. Pour 5,5% des influenceurs, un partenariat est accepté si la marque est connue. Ils sont 3,8% à dire oui à une collaboration si la rémunération leur semble satisfaisante. Ensuite, 3,5% des créateurs de contenu interrogés collabore avec un annonceur si l’expérience est originale. L’entreprise peut ainsi leur proposer un voyage presse comme dernièrement assister au festival de Cannes ou à Coachella. Plus l’expérience est dingue, plus le créateur de contenu est susceptible de dire oui.

Enfin, si la marque les positionne comme expert, les influenceurs sont 3% à accepter le partenariat. Pour terminer, 0,4% d’entre eux disent oui à un annonceur par rapport au temps que cela leur prendra.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *