Press "Enter" to skip to content

Les habitants de ces quartiers n'en peuvent plus des instagrameurs

Instagram. Il y a quelques semaines, Les Gens d’Internet vous présentaient l’application Spotr. Un outil très utile pour les instagrameurs qui souhaitent trouver les meilleurs endroits de Paris pour faire des photos. Mais le problème lorsque les plus jolis coins d’une ville sont connus, c’est qu’ils sont envahis de photographes en devenir.

C’est ce qu’il se passe rue Crémieux à Paris et à Nothing Hill en plein Londres. Ces deux quartiers ont un point en commun: les façades colorées des différentes maisons attirent des dizaines d’instagrameurs par jour ce qui a le don d’agacer les habitants.

Nothing Hill, le spot le plus apprécié de Londres

Dans un article du magazine Le Standard, certains Londoniens expliquent le quotidien de leur quartier. Selon leurs témoignages, les rues sont transformées en « studio photo personnel » des « insta-touristes« . Depuis ces 6 derniers mois, le nombre de visiteurs augmente de plus en plus, si bien que les habitants peuvent entendre les rires et les discussions des passants. Certains week-end, des groupes entiers élisent domicile plusieurs heures devant les maisons pour poser. Lorsqu’ils sortent de leur maison, certains habitants ont des difficultés à se forger un chemin car personne ne se pousse.

Selon la blogueuse Camilla Lovell, « Notting Hill représente la moitié des inscriptions sur la liste des meilleurs spots londoniens pour Instagram ».

nothing-hill

Les maisons colorées de la rue Crémieux

La rue Crémieux est aussi en très bonne position des endroits les plus « instagramables » de Paris. Le lieu se situe à proximité de gare de Lyon où de jolies maisons toutes colorées sont regroupées. Un endroit qui voit défiler quotidiennement des personnes du monde entier, pour y faire des photos dans des situations parfois cocasses comme le rapporte le compte Instagram « Club Crémieux ».

rue-cremieux

Selon les habitants de la rue, près de 200 personnes s’y rendent chaque week-end. Antoine, vice-président de l’association Rue Crémieux, explique à France Info qu’ils ont demandé la fermeture de la rue, au moins le week-end. La Marie du 12è réfléchit à une solution pour les mois d’été.

Sur Instagram, plus de 30.000 photos avec le hashtag de la rue Crémieux ont été partagés. Du côté de Nothing Hill, c’est de l’ordre des 60.000 contenus publiés.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *