Pour vendre sur les réseaux sociaux, inspirez-vous de Merci Handy

Pour vendre sur les réseaux sociaux, inspirez-vous de Merci Handy

Influenceurs. « Pour vendre via les réseaux sociaux, rien ne sert de poster une photo d’un produit par jour », constate Johan Fontic, social media & influence manager au sein de Merci Handy. Si vous suivez l’équipe depuis quelque temps, vous vous êtes certainement rendu compte que les posts sur les gels et autres nouveautés de la marque se font plus rares. Ils sont coupés par une interview d’un influenceur ou encore un face cam’ de l’un des employés. La stratégie de Merci Handy pour attirer de nouveaux clients via les réseaux sociaux mise sur un seul point: la création de contenu.

Depuis mai 2022, l’équipe a notamment investi TikTok d’une manière différente. En plus de son compte « Merci Handy », la marque anime « Rainbow Studio ». Sur ce profil, les produits ne se voient pas. Le nom de la marque est seulement présente dans la biographie du compte. À la place, des influenceurs viennent partager un bout de leur histoire face à la caméra. Cette page est le média en interne de l’entreprise, et c’est là bien toute la différence. « Lancer un media ne veut pas dire parler des produits, mais véhiculer des valeurs: acceptation de soi, confiance en soi… », confie Johan Fontic au site Les Gens d’Internet.

Un média pour parler des produits de Merci Handy

Merci Handy a donc décidé de miser sur le divertissement et le témoignage pour s’imposer auprès de son audience. Dans cet espace Rainbow, dont les couleurs rappellent évidemment celles de l’entreprise, les influenceurs se succèdent dans le studio. ici, ils viennent parler de poils, d’acné et d’autres de leurs complexes. « Ils font du contenu qu’ils ne font pas habituellement, ce qui permet à leur communauté de les découvrir autrement », poursuit le social media & influence manager. Johan Fontic a pensé des formats uniques pour animer ce compte. « Miroir, mon beau miroir » où les invités sont filmés face à un miroir. Ils viennent se confier sur un des sujets qui leur tiennent à coeur. Avec “My Rainbow Day », ils évoquent un jour extraordinaire pour eux, mais ordinaire pour les autres. Une phrase qui reprend le slogan de la marque qui est de rendre l’ordinaire, extraordinaire.

@rainbow_studio My Rainbow Day 🌈 @jade.cve se confie sur son changement de sexe et la transidentité ✨ #myrainbowday #jadecve #rainbowstudio ♬ son original – Rainbow Studio

@rainbow_studio Miroir mon beau miroir 🪞 @mariemt.ytb se confie sur ses complexes, l’acceptation de soi…. ✨ #miroirmonbeaumiroir #rainbowstudio #mariemt ♬ son original – Rainbow Studio

En réalité, l’ensemble de ces concepts servent l’entreprise. Merci Handy est aujourd’hui une marque de beauté qui commercialise des produits pour prendre soin de soi et de sa peau. Recevoir des personnes qui souffrent d’acné par exemple, est une aubaine lorsque c’est le moment de communiquer sur la sortie d’un nouveau produit de ce type. « Aujourd’hui les réseaux sociaux ont changé. Poster des produits, ça n’intéresse plus. Une marque peut exister différemment. Une marque a sa place pour poster du contenu avec des témoignages ou encore des messages autour de l’acceptation de soi », conclut Johan Fontic.

Merci Handy, mais aussi Break ou encore l’agence Sleeq

Merci Handy a désormais recours au marketing d’influence, mais de manière différente. En parallèle des placements de produits que peuvent faire certains créateurs de contenu, des influenceurs viennent prendre la parole au sein de ce média pour le faire vivre. « L’équipe a toujours mis l’influence au coeur de leur communication », explique Johan Fontic. Mais les collaborations changent et suivent l’évolution des plateformes. En France, DCM Jennyfer a également misé sur des formats de divertissement en vidéo pour animer son compte. Sur TikTok, ces contenus sont à retrouver sous le pseudo « Break media ». Assis autour d’une table, devant un fond coloré, les influenceurs relèvent divers défis.

@breakmedia Vraiment, qui peut choisir un pire moment pour annoncer une demande en mariage à son pote ? 😂 #prank #divertissement @libellulelaqueen @clementinem_nava ♬ son original – BREAK⚡️

Cette stratégie est aussi adoptée de l’autre côté de l’Atlantique, aux États-Unis. Le compte TikTok « Flighthouse » n’a misé que sur ce type de contenu pour se faire connaître. L’agence qui se cache derrière, accompagne les clients sur les réseaux sociaux. En allant chercher des profils les plus influents sur la plateforme, l’équipe s’assure une belle visibilité. En France, l’agence Sleeq vient d’annoncer le lancement de son propre média, « La minute influ ». « Nous savons que les créateurs de contenus sont ceux qui impactent le plus le monde à l’heure actuelle. Le problème est qu’il ne sont pas pris au sérieux par les grands médias traditionnels.  C’est pourquoi, nous avons décidé de leur donné la parole et de le faire d’une manière qui leur ressemble et qui leur est dédiée. Ainsi, leur audience pourra les découvrir sous un autre angle et en savoir plus “l’être humain” qui se cache derrière “l’influenceur », indiquent-ils sur LinkedIn.

Le contenu semble donc devenir le coeur d’une bonne stratégie de contenu. Les influenceurs ne restent jamais très loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.