Avec We Act For Good, sept influenceurs s’engagent pour la planète

Avec We Act For Good, sept influenceurs s’engagent pour la planète

Influence marketing. Le second tour de la présidentielle est dans quelques jours, et Greenpeace vient de lancer une alerte. L’ONG demande à ce que les questions autour de l’environnement soient davantage présentes dans le débat. L’organisme souhaite qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen prennent position sur les dernières préconisations du GIEC. Pour également ramener ces questions au coeur des discussions, WWF a décidé de lancer une campagne de marketing d’influence pendant cinq mois. Accompagnée de l’agence Clark Influence, l’association a pour objectif de mettre en avant son application We Act For Good.

Lancée en novembre 2018, cet outil encourage les utilisateurs à avoir un comportement éco-responsable. Pour ce faire, l’équipe a imaginé 500 défis répartis en plusieurs catégories: « bien manger », aller « vers le zéro déchet », « se déplacer », « optimiser l’énergie » et pratiquer le « do-it-yourself ». Plus de 31.000 adresses y sont également répertoriées pour permettre aux consommateurs de se tourner vers les bons commerces. Un an après son lancement, un million de challenges avait déjà été relevé.

We Act For Good mis en avant sur les réseaux sociaux

Pour mettre un peu plus l’accent sur l’application, WWF s’est entouré de sept ambassadeurs. Erika Fleury, Alias Louise Blog, J’aurais pu m’appeler Marcel, Morgan Guillon, Emi just life, Transition green et My slow life green sont les personnalités à avoir été sollicités par l’organisme. Ces profils se retrouvent sur plusieurs points: ils sont pour certains déjà bien engagés en faveur de la planète et les autres, entament une transition. L’ensemble de ces ambassadeurs ont pour objectif de présenter l’application sur Instagram. Louise a été l’une des premières à en parler dans des stories. Elle a notamment demandé à sa communauté si « une application gratuit (ultra bien faite!) qui vous informe, vous conseille et vous « coach » un peu au quotidien, ça vous intéresse? ».

Erika Fleury a quant à elle décidé d’utiliser l’application avec ses enfants. L’intérêt est de leur expliquer que « ces petites actions au quotidien ne demandent pas grand chose mais peuvent changer beaucoup”. La campagne devrait se poursuivre jusqu’au mois de juin prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.