Pourquoi Sananas ferme Otrera Beauty, sa marque de cosmétique

Pourquoi Sananas ferme Otrera Beauty, sa marque de cosmétique

Influenceuse. Une aventure aux multiples rebondissements qui se termine. Dans une vidéo YouTube publiée le 3 janvier, Sanaa, alias Sananas, a annoncé à ses abonnés qu’elle arrêtait définitivement sa marque de beauté. « Pour mon bien-être et pour mon état psychologique j’arrête Otrera Beauty. Je n’ai plus envie de ressentir ça, je n’ai plus envie de m’en vouloir. Je n’ai pas envie d’en attendre encore plus de moi. », a-t-elle indiqué les yeux humides.

Sananas a lancé Otrera Beauty en juin 2021 après avoir travaillé dessus en sous-marin durant des années. La première collection comportait une houppette, une éponge 4K et toute une gamme de pinceaux pour le visage et les yeux ainsi qu’une palette avec 16 teintes et différents phares à paupières. En plus de ces produits, Sanaa a également imaginé toute l’histoire derrière son entreprise. Elle voulait pousser ses abonnés à se découvrir en ayant « des armes ultra-glames, que ça vous ouvre des portes à l’intérieur de vous et que ça révèle la personne que vous êtes réellement ».

La fin d’Otrera Beauty pour que Sananas se retrouve

Malgré toute l’énergie déployée dans sa nouvelle activité, Sananas a dû dire stop. « Tout ce que j’ai fait jusqu’à présent, ça fait trois ans au moins que je travaille sur cette marque, ça a été beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de temps, d’énergie, de sacrifices et de risques. Ça a surtout été beaucoup trop pour mon état psychologique. Ça a été vraiment trop dur pour moi. J’ai tout fait toute seule », confie dans un premier temps la créatrice de contenu. Elle avoue n’avoir jamais voulu être épaulée de peur de perdre le contrôle sur les produits et de proposer des choses qui ne lui conviennent pas.

En faisant ce choix, elle s’est rapidement retrouvée sous l’eau, en pleurs. « Je suis passée par la dépression. J’avais un poids dans la poitrine tous les jours. Je voulais rester dans mon lit toute la journée », se souvient l’influenceuse. « Ça a été un cauchemar. J’ai eu du mal à prendre plaisir sur ce beau projet », finit-elle par conclure. Pour perdre cette boule de stress, Sanaa a donc pris une décision radicale: tout arrêter.

Si les premières collections ont fonctionné au-delà de ses espérances, il reste encore quelques références. Les produits sont disponibles sur le site jusqu’au 15 janvier à minimum 70% de rabais. Dès le 16 janvier, Sanaa s’occupera d’envoyer ce qui n’a pas été vendu à des associations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.