Press "Enter" to skip to content

Des influenceuses qui allaitent sur Instagram? Un bon départ pour rappeler que c’est naturel

Femmes. Meryl Denis, depuis son accouchement, partage des photos d’allaitement sur Instagram plusieurs fois par semaine. On peut la retrouver à la plage avec son fils, dans la rue ou encore chez elle. De son côté, la blogueuse Deedee a récemment expliqué pourquoi elle n’avait pas recours à l’allaitement. Élodie Gossuin, Emily Ratajkowski, Amy Schumer, Shay Mitchell… les influenceuses, mais aussi les personnalités de tout horizon ont récemment pris la parole à ce sujet sur leurs réseaux sociaux.

Certaines d’entre elles ont décidé de prendre une photo ou la plume pour réagir à la suite d’un fait divers. Au mois d’avril à Bordeaux, une maman s’est fait gifler en pleine rue alors qu’elle donnait le sein à son enfant. « Je n’ai eu absolument aucun soutien des gens qui étaient présents. La dame derrière elle dans la file, l’a félicitée (…) le reste de la file a baissé la tête, a ignoré, et il ne s’est rien passé, personne ne m’a défendue », déplore la jeune femme dans une vidéo Doctissimo. En revanche, sur les réseaux sociaux et notamment Instagram, la maman a reçu un grand nombre de soutiens.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Meryl Denis (@meryldenis)

Une volonté de « normaliser l’allaitement » sur Instagram

Même avant cette malheureuse histoire, de nombreuses personnalités ont pris l’habitude de parler d’allaitement sur leur profil. « Sur les réseaux sociaux, il y a cette volonté de normaliser l’allaitement, de le rendre naturel et à nouveau normal », analyse Doriane Troch, cofondatrice de la marque Limky. Avec son associée, Joy Tabarié, elles ont imaginé une gamme de vêtements pour permettre aux mamans d’allaiter dans les lieux publics en toute tranquillité. Car aujourd’hui, « on a une culture du sein qui est complétement sexualisé et érotiser », déplore cette maman de deux enfants, bientôt trois. « Ce n’est pas une exhibition du corps », poursuit-elle.

Sur le compte Instagram de la marque, Doriane Troch et Joy Tabarié ont choisi d’imaginer du contenu en lien avec l’allaitement. Des lives avec des experts sont notamment organisés « pour verbaliser les problèmes rencontrés par les mamans et leur apporter une solution ». « Les femmes restent confronter à plein de problématiques », souligne-t-elle. Le manque d’information et de formation du corps médicale qui ne peuvent donc pas transmettre les messages aux mamans n’aide pas à démocratiser cette pratique auprès des parents.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Limky 🍒 (@limky.fr)

Parler allaitement sur Instagram est une bonne chose, mais…

C’est pourquoi Doriane Troch félicite ces prises de parole sur les réseaux sociaux. « C’est un très bon moyen pour faire évoluer les mentalités notamment en France. Ces posts montrent aussi aux femmes que l’on peut allaiter quel que soit notre corps. Ça aide les mamans à dédramatiser sur leur propre corps et rappelle aux gens de se rendre compte que l’allaitement est naturel », explique-t-elle. Ces photos et messages de mamans qui allaitent est l’une des étapes pour faire évoluer les mentalités sur le sujet. Malheureusement pour Doriane, c’est loin d’être suffisant. Il faut aujourd’hui que des politiques s’emparent du sujet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Coucou Les Girls (@coucoulesgirls)

C’est également le souhait de Fiona Lazaar, députée du Val d’Oise. Le 15 juin, elle a déposé une proposition de loi allant dans ce sens. « Elle ne contient que deux articles: le premier crée un délit passible de 1500 euros d’amende pour qui interdit ou tente d’interdire à une femme d’allaiter dans l’espace public ou dans un établissement accueillant du public », confie-t-elle à 20 minutes. « Le second article vient, quant à lui, écrire noir sur blanc que le fait d’allaiter en public, n’est pas constitutif d’une exhibition sexuelle. C’est ce qui est très souvent reproché aux femmes qui le font. »

Si les réseaux sociaux sont un bon point de départ pour faire bouger les choses, Doriane Troch souhaite que le sujet ne devienne pas tendance pour autant. « Certaines vont profiter des buzzs pour se mettre en avant. On n’a pas besoin d’en faire trois tonnes. Il ne faut pas changer la nature du message », confie-t-elle. Plus de 260.000 photos ont été partagées à ce jour avec le hashtag #allaitement. Surtout, « on ne devrait pas avoir besoin de faire ces messages sur les réseaux sociaux, mais nous n’avons pas le choix, car la société a complètement dénaturé l’allaitement. On doit sur-communiquer à ce sujet pour dire que c’est un droit, c’est un choix et que chacun est libre de le faire. »

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.