Press "Enter" to skip to content

ClubHouse: que pensent les influenceurs de l’application

Influenceurs. Depuis le début de l’année, un nouveau réseau social a fait son arrivée en France. ClubHouse est une application audio permettant aux utilisateurs d’animer des débats via des « rooms », c’est-à-dire des groupes de discussion. Les entrepreneurs, freelances ou encore créateurs de contenu font partie des rares Français à avoir téléchargé l’application. L’audience reste encore très confidentielle, ce qui n’empêche pas certains de penser des rendez-vous de manière hebdomadaire.

Dans le secteur du marketing d’influence, ClubHouse est très utilisé. Des agences comme Follow invitent leur audience à échanger avec les fondateurs de l’entreprise chaque lundi. Les sujets sont présentés dans la journée pour un live vers 18h. Parmi les participants, il n’est pas rare de retrouver des créateurs de contenu. Léna Situations, EnjoyPhoenix ou encore Style Tonic ont pu partager leur vision de l’influence grâce à l’application.

Un moyen de parler du métier d’influenceur

Les trois influenceuses ne sont pas les seules à s’être exprimées. Lors d’une conférence organisée par Interface Tourism France, Léa Camilleri a partagé son point de vue. « C’est hyper intéressant de mêler les influenceurs, aux marques et aux agences pour discuter ensemble sans aucun enjeu, on est juste là pour échanger. On ne peut le faire sur aucune autre plateforme », indique-t-elle avant de poursuivre. « On découvre les coulisses de certaines marques ou agences, en tant qu’influenceurs. On comprend mieux les agences et ce qu’elles recherchent et ça nous permet de nous exprimer sur la création pure et pas sur des chiffres. À terme, c’est super intéressant que les agences et les créateurs de contenu apprennent à se connaître ».

À ce même événement,  Bruno Maltor, le blogueur voyage derrière le site « Votre tour du monde », était également présent. Depuis plusieurs semaines, il a décidé de donner une chance à cette plateforme même si pour lui, le déconfinement ne lui sera pas bénéfique. « J’ai un peu peur que ce soit l’application grande perdante du déconfinement », avertit-il. Mais pour le moment, ClubHouse a tous les ingrédients selon lui pour fonctionner. « C’est du live, il n’y a pas de replay. C’est l’application la plus « FOMO » (fear of missing out) qui existe et c’est ce qui fait sa force. On n’est pas sur de l’auto-promo, c’est plutôt mal vu. Du coup, d’un point de vue marque, je me demande comment te positionner sans être trop dans cet esprit-là. ClubHouse, c’est pour échanger, s’enrichir, partager des connaissances. »

Les sujets évoqués sur ClubHouse par les influenceurs ne concernent pas seulement leur métier, les réseaux sociaux et le marketing d’influence. Ils évoquent également des thématiques qui leur tiennent à coeur. The Ginger Chloé a ainsi animé un direct autour de l’acceptation de soi.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.