Press "Enter" to skip to content

En 2020, Marvel Fitness a été le 1er influenceur à être condamné pour cyberharcèlement de meute

Influenceur. « C’est des vidéos sur YouTube avant tout, c’est de la rigolade, c’est de la merde ». Cette année sur les réseaux sociaux, nous avons énormément parlé du confinement, de ses conséquences dans le secteur du marketing d’influence. Mais de nombreux faits divers, d’excès ont aussi rythmé ce secteur. Si jusqu’à présent, l’équipe de Les Gens d’Internet s’était très peu exprimée à ce sujet sur ce type d’histoire, l’une d’entre elles mérite que l’on s’y penche.

Il s’agit de l’affaire Marvel Fitness. Il est le premier créateur de contenu à avoir été condamné pour cyberharcèlement de masse en septembre dernier. Dans sa proposition de lois pour lutter contre les violences sexuelles et sexistes, Marlène Schiappa avait tenu à ce que ces « raids numériques » y figurent. Depuis le 3 août 2018, cette partie a été incluse et publiée au Journal Officiel. Les instigateurs de ces cyberharcèlements de masse sont passibles de trois ans de prison et 45.000 euros d’amende. Habannou S., plus connu sur les réseaux sociaux sous le nom de Marvel Fitness, a été condamné à deux ans de prison, dont un an ferme en septembre 2020 après le dépôt de plainte de 9 personnes. Voici le déroulement de l’affaire.

Un harcèlement en ligne qui a duré deux ans

Tout commence à la fin de l’année 2018. Marvel Fitness est depuis peu sur YouTube et il sait fait connaître en critiquant ouvertement et sans langue de bois les autres créateurs de contenu évoluant dans le milieu du fitness. Cette année-là, il s’en prend à plusieurs vidéastes dont il juge le niveau. Parmi eux se trouve Aline Dessine qui en prend pour son grade. Malgré les commentaires qui ne font pas plaisir, elle décide de passer outre et d’échanger avec lui en message privé. Si dans un premier temps, les échanges se font cordiaux, Marvel Fitness s’emporte rapidement et décide de réaliser une seconde vidéo sur ces « fitness girls » qui ont décidé de réagir à sa première vidéo. Et à partir de là, tout va très vite s’enclencher.

« J’ai été attaquée sur tout ce qui était possible et imaginable », précise Aline Dessine dans une vidéo publiée le 23 septembre 2020 dans laquelle elle revient sur l’affaire. « Plus de 1000 contenus diffamatoires et insultants ont été publiés à mon sujet par cette même personne. Il m’accusait de me droguer, de souffrir de maladie mentale, d’autisme, d’hystérie, de psychopathie et d’autres trucs », poursuit-elle. Pendant près de deux ans, Marvel Fitness va s’en prendre à son physique, son travail et sa propre personne sans mâcher ses mots, sur tous ses réseaux sociaux. « J’ai reçu des milliers de commentaires haineux basés sur ses mensonges de la part de sa communauté », se souvient-elle.

Si Marvel Fitness s’en prend à Aline Dessine, il a également d’autres souffre-douleurs. Tristan est également un créateur de contenu évoluant dans le même domaine que lui. Lors de la sortie de la vidéo qui a tout précipité, il avait osé prendre la défense de plusieurs filles. Depuis ce jour, le jeune homme est aussi devenu une cible pour Habannou S. Comme Aline Dessine, il revient sur cette histoire dans une vidéo sur YouTube.

Pendant près de deux ans, les messages dénigrants vont se multiplier. « Ma messagerie Instagram, ma boîte mail pro, l’espace commentaire sous mes vidéos YouTube, sous mes posts Instagram… tous mes moyens de recevoir des messages étaient noyés d’insultes. Et il y avait de tout. Ca allait de l’insulte « drôle » à la menace de mort », se rappelle Aline Dessine.

Au total, 9 personnes ont porté plainte

Fin novembre 2018, l’illustratrice décide de déposer une première main courante. Fin janvier 2019, après des allusions à son sujet presque quotidiennement, Aline Dessine décide de s’entourer d’un avocat pour trouver une solution. Quelques mois plus tard, Tristan lance à son tour une action en justice. « On voulait juste ne pas se bouffer la haine de sa communauté sous toutes nos photos, nos posts, nos lives, nos vidéos. On voulait juste ne pas se faire éclater violemment, gratuitement, publiquement, haineusement pour rien », précise-t-il sur YouTube.

Aline s’est jointe à cette plainte et bien plus tard d’autres personnes ont fait de même. Durant l’été 2019, il est entendu sur cette affaire et est confronté aux victimes. Le 11 juin 2020, Marvel Fitness a été placé en garde à vue, ce qui a été un véritable soulagement pour les plaignants. Après avoir été relâché dans l’attente du procès, il invite ses abonnés à lui faire des dons et à partager ses vidéos pour qu’il puisse se payer un avocat pour se défendre.

Le 21 septembre 2020, le procès a eu lieu. Habannou S. a écopé de deux ans de prison dont un an ferme et 10.000 euros d’amende. Il a été jugé pour harcèlement moral et violences sur avocat. Le YouTubeur a été condamné pour tous les faits qui lui ont été reprochés. Plusieurs de ses abonnés l’ont soutenu publiquement: une quinzaine d’entre eux se trouvait devant le tribunal au moment du jugement, d’autres se sont exprimés sur les réseaux sociaux avec le hashtag « free Marvel ». Le sujet a été le troisième le plus partagé sur Twitter le lendemain du procès.

Le vidéaste a séjourné en prison jusqu’au 18 novembre, date à laquelle son avocat annonçait fièrement sur Twitter sa libération. Il a fait appel de son procès, l’audience devrait se tenir le 2 juin prochain. Le 16 décembre, Marvel Fitness a été autorisé à publier à nouveau sur les réseaux sociaux. Il est revenu sur YouTube et sur les autres plateformes avec de nouveaux comptes. Dans la vidéo, il explique ne plus vouloir parler de cette affaire. « Je vous invite bien sûr à arrêter tout type de harcèlement, d’incitation à la haine et à tout genre de réflexion sur les parties civiles », détaille-t-il dans cette vidéo.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.