Press "Enter" to skip to content

Avec BeInfluence, les influenceurs peuvent reverser une partie de leur rémunération à une ONG

Influenceurs. Pendant le premier confinement, quelques acteurs du secteur du marketing d’influence avaient ouvert leur plateforme et/ou offert leur service pour aider les associations. En ces temps de crise, sans pouvoir mettre en place des événements, il est difficile pour elles d’attirer de nouveaux adhérents. Certaines reçoivent déjà le soutien de créateurs de contenu. Par exemple, Camille Callen, alias Noholita, s’engage régulièrement auprès de la SPA et partage à de nombreuses reprises les communications de l’association pour sensibiliser sur la cause animale.

Ces prises de parole donnent une belle visibilité à ces organismes. Pour aller encore plus loin et leur permettre d’imaginer des campagnes de marketing d’influence, l’agence belge BeInfluence, depuis peu installée à Paris, a lancé le programme BeGood il y a un an. Les créateurs de contenu ont la possibilité de redistribuer une partie de leur rémunération lors d’une collaboration à l’association de leurs choix.

Depuis le lancement de cette initiative en Belgique, 15 campagnes ont pu être financées. Le 20 novembre dernier, l’UNICEF a pu communiquer sur la pauvreté dans le monde via des storys réalisées par une cinquantaine d’influenceurs. « Les ONGs et les associations sont une partie intégrante de l’agence depuis le début et c’était une évidence pour nous de créer ce programme pour les aider à communiquer », détaille Thomas Angerer, cofondateur de BeInfluence. Au total, ce sont 73% des nanos et micro-influenceurs de l’agence qui ont déjà reversé une somme pour soutenir les organismes. 20.300 euros ont ainsi été récoltés.

Des campagnes qui ont du sens

Pour ce mois de décembre, l’agence continue d’épauler les associations. Deux campagnes sont actuellement en cours. La première concerne l’UNICEF. Une dizaine d’influenceurs vont communiquer sur le « happy packs ». Ces boxes cadeaux sont à commander sur le site de l’organisme et seront envoyées sur le terrain à une famille. L’an passé, plus d’une centaine de cadeaux ont pu être expédiés grâce aux communautés des créateurs de contenu sollicités.

En parallèle, BeInfluence accompagne également WWF. Une dizaine de nanos et micro-influenceurs ont été activés en ce mois de décembre pour sensibiliser sur la déforestation et récolter un maximum de signature sur la campagne « Together4Forests ». L’objectif est d’en réunir plus d’un million pour que l’association puisse lancer une Initiative Citoyenne Européenne (ICE). Les équipes de WWF pourront ensuite entamer des discussions au Parlement européen.

C’est en étant sollicités sur des campagnes de ce type et sur d’autres que les créateurs de contenu de l’agence ont ensuite la possibilité de soutenir financièrement une association. « C’est un acte solidaire qui permet à tous les influenceurs de soutenir des causes fortes, qui leur tiennent à coeur », conclut Thomas Angerer.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.