Press "Enter" to skip to content

Les influenceurs sur Twitter vont pouvoir monétiser leur contenu

Twitter. Sur YouTube, les vidéastes peuvent gagner de l’argent via les publicités apposées sur leur vidéo. Sur Instagram, des contenus créés en partenariat avec des marques leur offrent la possibilité de monétiser leur activité. Sur TikTok, un « creator fund » a été lancé pour soutenir les influenceurs les plus créatifs. Et sur Twitter? Contrairement aux autres plateformes, aucune offre de monétisation n’est proposée aux leaders d’opinion. Pourtant, ils sont nombreux sur le réseau social à donner leur point de vue sur une thématique précise et à être suivis.

Désormais, ils vont pouvoir envisager de gagner un peu d’argent mais ce n’est pas grâce à Twitter. La start-up Stir a pris les devants en créant OnlyTweets. Le principe est le même que sur la plateforme OnlyFans, seuls les contenus changent. Les influenceurs sur Twitter ont la possibilité de proposer du contenu en exclusivité, accessible seulement en payant un abonnement mensuel. « Twitter est probablement le lieu où il y a le plus grand nombre de connaissances, de passion et de contenus de créateurs jamais réunis dans un même endroit », explique Joseph Albanese, ancien développeur de Facebook, cofondateur et directeur général de Stir.

Les premières demandes des influenceurs arrivent

Avec OnlyTweets, un compte Twitter privé est créé à côté du profil principal de l’utilisateur. Le contenu qui y est publié n’est pas public. Pour y accéder, il faut payer un abonnement en cliquant sur le bouton « Support for X$ monthly ». Stir s’occupe de gérer les abonnements et l’activation des accès. 90% des revenus générés sont redistribués aux créateurs de contenu. Les 10% restants iront dans un fond destiné à « l’événementiel, l’éducation, et seront réinjectés dans l’écosystème des créateurs pour ceux en devenir ».

Pour bénéficier de ce profil payant, il faut en faire la demande ici. Quelques jours après son lancement, plusieurs influenceurs ont déjà sollicité la plateforme. Un YouTubeur fitness a notamment voulu intégrer cette fonctionnalité à son activité pour y publier ses séances d’entraînement quotidiennes. De son côté, Joseph Albanese se réjouit du bon accueil de sa plateforme. Il espère néanmoins influencer Twitter. « Nous essayons d’entamer cette conversation, car nous pensons que notre responsabilité est de faire avancer l’écosystème des créateurs », avance-t-il.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.