Press "Enter" to skip to content

Ce que les influenceurs ont partagé sur Instagram cette semaine: bodypositive, messages importants…

Instagram. Des créatrices de contenu qui se soutiennent entre elles, des messages bodypositive et un rendez-vous qui revient chaque année. Voici ce qu’il ne fallait pas manquer sur Instagram cette semaine.

Ces derniers jours, la rédaction de Les Gens d’Internet vous a déjà parlé de quelques actualités repérées sur le réseau social. Cette semaine, on a pu vous expliquer la stratégie d’Instagram pour attirer le plus de créateurs de contenu sur sa plateforme pour utiliser la fonctionnalité Reels en leur offrant de gros chèques. L’objectif est de concurrencer TikTok.

Puisque vous savez déjà tout ça, place à ce que vous devez découvrir sur le réseau social.

Bilal Hassani a sorti un nouveau single

Le message positif du #WomenSupportingWomen

Pour la deuxième année, les tee-shirts d’août de Léna Situations reviennent

View this post on Instagram

PLUS QUE DES T-SHIRTS D’AOÛT 🤪 un jour je me suis réveillée avec l’idée de faire un t-shirt par jour, en même temps que les vlogs d’août. Bien évidemment j’ai qu’une seule copine assez folle pour suivre cette aventure et c’est @jennyfer . Un t-shirt par jour du 1er au 15 août ( !!! ) venez tous les matins à 10h dans les boutiques ou sur le site @jennyfer pour découvrir le design du jour. Sauf que nous on aime bien faire mieux à chaque fois, alors préparez vous à voir PLUS que des t-shirts. Mais on aime aussi les traditions alors comme l’année dernière c’est une édition limitée et on vous réserve encore tellement de surprises. 💖🌻 alors vous êtes pour prêts pour #plusquelestshirtsdaout ? #LenaSituationsxDCMJennyfer jsuis trop contente ommgggg skzknsz kzkznz

A post shared by aka Lena Situations (@lenamahfouf) on

Les messages bienveillants des créatrices de contenu

View this post on Instagram

« T’as grossi » « t’as du ventre » « t’as des vergetures » « t’as de la cellulite » « t’as des varices » … et a contrario « t’es trop maigre » « t’es malade ? » « on voit tes os » « t’es pas une vraie femme » … et la plupart du temps ces gentillesses sortent de la bouche d’autres femmes. J’ai une bonne nouvelle mesdames qui critiquaient à tire-larigot sachez que ce sont nos corps, aussi imparfaits vous semblent t il et que nous avons le droit de nous sentir bien dans nos corps. Qu ils ne vous plaise pas est une chose mais ne rejetez pas sur nous vos propres complexes et n’essayez pas de nous les transmette mais plutôt d’être en paix avec vos corps. Je vous rappelle que vous passerez la vie avec lui, et que même si vous ne l’aimez pas ce n’est pas en le harcelant chaque jour qu’il sera épanouie. Vous remarquerez que je n’ai pas eu besoin de me mettre à poil pour vous transmettre mon message. (Poke à celles qui se cache derrière un message pour juste booster leur algorithme et s’en tape du vrai message, on vous voit 🙄) oui je me justifie pour toutes celles qui comprennent bien ce qu elles veulent 😒 Soyez bienveillant envers vous même et surtout n’idéalisez pas les autres corps le votre est peut être pas à l image des magazines mais c’est grâce à lui que vous vivez, aimez et respirez. Aimez vous bordel de crotte 💩 #audreymarshmaloo #realsupportwomen #grateful #bodypositive #bodypositivity #bienveillance #curvy #happybody #bruxelles #goodvibes #loveyourself #loveyourbody

A post shared by Audrey Marshmaloo (@audrey_marshmaloo) on

View this post on Instagram

"Peu importe la taille de nos vêtements, peu importe le montant de notre compte en banque, l'essentiel c'est le nombre d'étoiles que l'on a dans les yeux" ✨ . J’ai grossi. Et oui j’ai toujours fait du 36, et bim cette année en essayant mes shorts de l’année dernière bah plus rien ne passe, à part mes chevilles. Je fais maintenant un bon 38-40 (on est plus sûr du 40 pour le confort d’ailleurs!). Au début j’ai un peu fait la gueule j’avouuuuue. Et finalement, ça m'a fait ni chaud ni froid. J'ai même réussi à me raisonner. C'est la vie, j'ai plus 20 ans. J’ai voulu des fesses donc j’ai aussi pris d’ailleurs. 🤟🏻 . Je ne prend plus comme unique référence que mon reflet dans le miroir. Si il me va, alors ça va. Etre conditionnée par un chiffre sur une balance ou sur une étiquette qui ne veut rien dire, c'est idiot. Voir complètement malsain. Etre dans le contrôle permanent de son apparence c'est refuser de lâcher prise. 👀 . La vie c'est tellement plus qu'un contrôle de ce qu'on renvoie aux gens ! Le bien être c'est primordial, ça sociabilise et ça fait relativiser !  Alors les meufs tant que vous êtes bien dans vos baskets, que vous fassiez du 36 ou du 44 peu importe !! ❤️

A post shared by FLORIE ☾ COSSU (@chiaandchilll) on

La prise de position de My Better Self

View this post on Instagram

Sur cette photo, je ne porte pas de soutien-gorge. Pourquoi ? Parce que je n’en ai pas envie. Parce que je suis mieux sans. Parce qu’il y a des milliers de raisons que je ne devrais pas avoir à justifier. Pourtant, je me retrouve à devoir le faire, parce que d’après une étude menée par l’Ifop, le fait que je ne porte pas de soutien-gorge est considéré comme une circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle pour 20% des Français. Il y a plusieurs choses que je me dois de clarifier. 1) Une agression est une AGRESSION. Elle n’est jamais justifiée. 2) S’habiller est un LIBRE CHOIX. Il ne devrait pas être déterminé par la peur. Il me paraît important de rappeler qu’une femme s’habille avant tout POUR ELLE et non dans le but de satisfaire le désir masculin, quoi que ces derniers puissent en penser. 3) Le consentement n’est pas juste un concept théorique. C’est aussi un concept pratique. Quand une fille te dit non, C’EST NON. Qu’elle porte un soutien-gorge, un string, une combinaison de ski, ça ne change absolument rien à cela. J’espère qu’on pourra bientôt vivre dans une société où une femme pourra s’habiller le matin sans se demander si elle risque de se faire agresser. _____________________________________ On this picture, I’m not wearing a bra. Why ? Because I did not want to. Because I feel better without. Because there are many reasons I should not have to justify. Yet here I am, because after a poll led in France, it appears that the fact that I’m not wearing a bra is considered a mitigating factor in case of sexual assault for 20% of the French. There are several things I want to clarify. 1) An assault is AN ASSAULT. It is never justified. 2) Getting dressed is a FREE CHOICE. It should not be determined by fear. I feel important to remind that women are first and foremost dressing FOR THEMSELVES, and not it order to please the male gaze. 3) Consent is not just theoretical. It is also practical. When a woman says no, IT’S NO. The fact she’s wearing a bra, a thong, a ski suit, doesn’t change anything. I hope we will soon live in a society where a woman can get dressed every morning without wondering is she might get assaulted.

A post shared by Louise 🍒 (@mybetterself) on

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.