Press "Enter" to skip to content

Influence marketing: l’Australie adopte un guide de bonne conduite

Influence. Le secteur du marketing d’influence est encore jeune. Pour éviter les abus, certains professionnels se rassemblent pour l’encadrer au mieux. En janvier dernier, l’agence WOÔ adoptait une charte éthique du marketing d’influence. Pour la réaliser, plusieurs influenceurs et professionnels du marketing se sont réunis durant quelques mois pour l’élaborer. Plus tôt, l’ARPP a également partagé ses recommandations pour réaliser un partenariat. L’organisme précise dans son Observatoire les termes à utiliser sur ce type de post sur les réseaux sociaux.

La France n’est pas la seule à essayer de réglementer ce milieu. L’Australie vient tout juste d’adopter un guide de bonne conduite. Il y a quelques jours, l’Australian Influencer Marketing Council (AIMCO) a publié le premier ensemble de pratiques à mettre en place pour soutenir les marques, les agences et les créateurs. « Ce nouveau code de bonne conduite contribuera à renforcer la confiance dans la publicité en ligne grâce à la transparence. C’est une étape importante pour le secteur », précise le PDG de l’AANA, John Broome.

Entretenir la confiance entre consommateurs et influenceurs

50 professionnels du marketing et de la communication ont été sollicités pour rédiger cette charte. Ce guide couvre plusieurs thématiques: le contrôle des partenariats et du travail quotidien des influenceurs, les contrats ou encore les droits pour réutiliser un contenu. « Il a été incroyable de voir l’enthousiasme avec lequel l’industrie s’est réunie pour cette initiative. Le marketing d’influence est maintenant largement reconnu comme un canal puissant, mais il nous a manqué un langage ou une voix commune en tant qu’industrie », commente Le président de l’AIMCO, Detch Singh, fondateur et PDG de Hypetap.

L’AIMCO a été créé fin 2019 pour favoriser la confiance, la responsabilité et la transparence dans le secteur en pleine croissance du marketing d’influence australien. Ce code de bonnes pratiques a donc aussi pour vocation de renforcer le lien de confiance entre consommateurs et le travail des influenceurs. Il a été spécifiquement conçu pour l’Australie mais a pour objectif de devenir plus global pour pouvoir être utilisé à l’international. Il évoluera également en même temps que le secteur.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.