Press "Enter" to skip to content

Seb avec ta star, la chaîne YouTube très people qui se démarque

YouTube. Une simple idée qui fait plus de 30 millions de vues et réunit plus de 100.000 abonnés! Il y a encore quelques année, Sebastien, vidéaste qui se cache derrière le pseudo « Seb avec ta star« , travaillait en tant que rédacteur en chef pour le site 15-30 ans du groupe Figaro. Il a alors l’idée de créer une chaîne YouTube où il publierait des interviews décalées avec des personnalités.

Plus de deux ans après sa création, Sébastien en a fait son activité à temps plein et regorge d’idées pour rendre les people le plus naturel possible. Dans une interview accordée au magazine Les Gens d’Internet, il explique comment il a développé sa chaîne et les objectifs pour la suite.

***

Quel est le concept de Seb avec ta star?

Le concept de ma chaîne YouTube est simple: je veux faire connaitre les personnalités sous un angle toujours différent en les invitant sur ma chaîne YouTube. Désormais les stars me voient plus comme un ami, elles sont donc en confiance. La confiance, c’est l’essence de ma chaîne. Ça passe par des interviews un peu décalées, toujours bienveillantes et bon enfant, loin des questions habituelles des médias traditionnels. Parfois, ça veut dire aussi partir à l’autre bout du monde avec une star, loin des plateaux et des studios: c’est ce qu’on a fait avec Candice Pascal de danse avec les stars! On est parti à Taïwan pendant une semaine. Ça permet de se livrer différemment, de découvrir la vraie personnalité qui se cache derrière une star.

Avant chaque tournage je leur dis la même chose. Dans la vie de tous les jours, tu nous montres ton personnage. Moi je vais chercher ta personne. On crée un lien spécial, que ce soit entre nous ou bien avec nos communautés respectives. J’ai aussi développé le format « Adrénaline Avec Ta Star » : c’est là que je m’amuse le plus… Parcs d’attraction, sensations fortes, jeux: c’est un bon cocktail pour s’amuser avec les stars et pour divertir ma communauté. Je veux divertir, apporter de la bonne humeur via ma personnalité.

Quels sont tes objectifs avec ta chaîne?

Je n’ai pas d’objectif en soi. C’est plutôt un objectif de tous les jours  continuer à m’éclater à 200%. Je n’ai pas vraiment l’impression de travailler. Je suis content de me lever le matin pour faire avancer ma chaîne, inventer de nouveaux concepts, aller tourner de nouvelles vidéos, prendre des contacts, discuter avec ma communauté, répondre le plus souvent à leurs questions, etc. Allez, si: objectif 1 million d’abonné·e·s? Il faut rêver pour avancer!!

Comment imagines-tu les concepts vidéo de « Seb avec ta star »?

Ça dépend. Soit j’imagine ça dans l’échange: je discute avec Romain, mon associé, qui m’a rejoint dans l’aventure il y a un an. J’ai aussi un truc: je m’allonge sur mon lit et je réfléchis, parfois pendant des heures. J’appelle ça « être en réunion ». C’est un luxe, je travaille dans mon lit! Mais une grande partie des concepts vient aussi de ma communauté. Ça me tient vraiment à cœur de faire participer mes abonné·e·s.

Beaucoup de gens passent du temps sur YouTube sans savoir qu’il existe un onglet « Communauté » sur les chaînes YouTube. Et pourtant c’est un espace très dynamique  C’est là que je fais des sondages auprès de ma communauté pour savoir si ce que je fais ou compte faire par la suite leur plaît. Je lis un maximum de commentaires. Je suis très à l’écoute, je crois que c’est hyper important. C’est ça aussi mon travail! Surtout que mes sondages font entre 7000 et 18.000 votes à chaque fois. Les internautes aiment être intégré·e·s au processus de création. L’hiver dernier, je les ai fait voter pour la destination de la future vidéo YouTube: ils avaient voté pour l’Islande!

De quelle(s) manière(s) travailles-tu avec les annonceurs pour créer ton contenu?

Il y a différents types d’annonceurs à prendre en compte. Il y a bien sûr les publicités sur YouTube. Pour le coup, c’est les algorithmes et les équipes de YouTube qui choisissent les annonces, on n’a pas vraiment notre mot à dire.

J’ai par exemple travaillé avec des offices de tourisme, des stations de ski, des parcs d’attraction, l’entreprise de voyage Expedia ou encore le groupe Klepierre sur les formats spécifiques. Dans ce cas, je demande qu’ils prennent en charge les coûts techniques. Pour les formats comme « Adrénaline Avec Ta Star », « Weekend Avec Ta Star » ou « Shopping Avec Ta Star », je prends toujours avec moi un voire deux cadreurs, qui s’occupent aussi du montage. Ça engendre des coûts par rapport aux vidéos d’interview classiques, mais je sais que la qualité sera au rendez-vous. Même si je pourrais cadrer, il faut être réaliste et rester à sa place. Avoir une équipe technique c’est un gage de qualité pour les annonceurs mais aussi pour mes abonné.e.s et la star.

Quels sont tes projets pour la suite?

J’aimerais beaucoup développer « Shopping Avec Ta Star », y compris hors de l’Île-de-France: c’est un format qui plaît beaucoup sur ma chaîne. J’aimerais aussi développer les formats voyage, mais sans en faire trop. Je veux que ça reste un plaisir! Et enfin, sans que ce soit vraiment un projet, je vais diffuser non plus trois mais quatre vidéos par semaines à partir de la rentrée de septembre! Je sens que ma communauté veut plus de contenus. Je vais augmenter le rythme et diversifier les formats — j’ai pensé à une dizaine de format lors de mes dernières « réunions »…

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.