Press "Enter" to skip to content

#BalanceTonTikTokeur, le hashtag qui dénonce les créateurs « problématiques »

TikTok. En août 2018, le YouTubeur Squeezie faisait des révélations qui ont secoué le monde de la création de contenu. Dans une série de tweets, il révélait que certains vidéastes et influenceurs abusaient de leur communauté mineure en leur demandant, par exemple, d’envoyer des nudes. Les langues se sont rapidement déliées sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BalanceTonYoutubeur. Ce mouvement a notamment permis de mettre sur le devant de la scène, les pratiques perverses de certains créateurs de contenu.

Près de deux ans plus tard, ce sont des influenceurs de la plateforme TikTok qui sont pointés du doigt. Le 17 juin, le hashtag #BalanceTonTikTokeur s’est retrouvé pendant plusieurs heures en top tweet France. Ce mouvement a été lancé par l’internaute @dilxgx et a pour principal objectif de dénoncer « les tiktokeurs problématiques, trash, et qui profitent de leur notoriété pour avoir des nudes de leurs abonnés mineurs », explique-t-elle dans un long thread sur Twitter.

Des centaines de messages partagés

« C’est moi qui ai eu l’idée de créer le # pour encourager les autres à dire la vérité et à enfin avoir une bonne occasion de sortir des screens de tiktokeurs qui demandent des nudes à leurs abonnés alors qu’ils savent qu’ils en demandent à des meufs de 13 ans », précise @dilxgx. Si les premiers messages ont été partagés de son côté, d’autres victimes ont décidé elles aussi de parler ouvertement de leur conversation déplacée avec ces créateurs de contenu.

« Le but du # c’est de DÉMONTRER et DÉNONCER pour montrer la vérité aux gens, donc mettez des preuves », précise l’instigatrice du mouvement. Depuis la publication de ce thread, les captures d’écran de messages échangés avec des TikTokeurs se partagent sur le réseau social.

TikTok n’est pas à sa première polémique. Il y a quelques mois déjà, la plateforme mettait en garde les utilisateurs contre des pervers sexuels qui ne suivraient que des jeunes utilisateurs. En novembre 2019, le YouTubeur « Le Roi des rats » mettait lui aussi en garde contre un réseau de pédophile sur la plateforme.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.