Press "Enter" to skip to content

Confinement: 2 tendances à retenir sur Instagram

Instagram. Pendant le confinement, les utilisateurs d’Instagram ont été davantage présents. Ils ont ainsi pu se divertir avec du contenu spécialement pensé pour eux que ce soit en IGTV, en photo ou encore sous forme de lives. Mais est-ce que cela signifie que le réseau social a gagné en notoriété? L’engagement des posts a-t-il été supérieur qu’en temps normal tout comme le nombre de posts partagés? Pour répondre à ces questions, la plateforme YOÔ a réalisé une étude en analysant les publications Instagram des créateurs de contenu de l’agence.

L’analyse a été faite sur une période précise comparée à une autre hors confinement: du 17 mars au 7 avril VS du 17 janvier au 7 février. Durant l’épidémie de coronavirus, 15.802 instagrameurs ont publié 102.513 contenus contre 86.911 contenus réalisés par 15.175 utilisateurs. C’est à partir de ces posts et en comparant les comportements à la période précédente que la plateforme a pu en tirer deux leçons qui vont certainement vous surprendre.

Des chiffres très surprenants

Le nombre de publications n’a pas tellement augmenté: si l’on regarde les chiffres cités plus haut, les instagrameurs de l’agence ont été plus nombreux à partager plus de contenus durant le confinement que pendant la fin janvier/début du mois de février. Pourtant, ça ne signifie pas que le nombre de contenus à avoir été posté quotidiennement a explosé. « Avant le confinement, les utilisateurs publiaient en moyenne 1,19 posts par jour sur Instagram alors que depuis le confinement ce nombre diminue à 1,17 », précise ainsi dans un post LinkedIn. Les habitudes de publication n’ont ainsi pas changé: plus de posts sont partagés les week-end plutôt que la semaine.

Un taux d’engagement qui n’explose pas: si les utilisateurs étaient plus présents sur les réseaux sociaux, ils n’ont pas pour autant fait exploser les compteurs. Selon YOÔ, le taux d’engagement moyen durant la période de confinement analysée se situe autour des 8,2%, soit pratiquement le même qu’en temps normal. Néanmoins, la plateforme précise que ce chiffre « chute de manière importante à partir du 28 mars. »

En résumé, la hausse du nombre de publications ainsi que les likes et commentaires ne se serait ainsi pas produite durant le confinement alors que tout le monde s’attendait certainement à voir l’inverse. Néanmoins, la plateforme YOÔ se focalise sur la micro-influence. Les créateurs de contenu avec une plus large audience ont peut-être des chiffres qui confirment une tendance inverse.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.