Press "Enter" to skip to content

Durant le confinement, les influenceurs ont gagné en visibilité mais pas seulement

Influenceurs. Instagram, TikTok, Facebook, YouTube, Snapchat et Pinterest. L’ensemble de ces plateformes a été le quotidien d’un grand nombre de Français. Cette audience sur les réseaux sociaux a soudainement été très présente et était en grande demande de divertissement. C’est pourquoi, les influenceurs ont multiplié les contenus originaux et divertissants. Cette stratégie a permis d’animer leur communauté mais pas seulement.

« Certains créateurs de contenu ont partagé ce qu’ils faisaient durant leur journée, c’est le cas de Léna Situations. On s’est senti plus proche d’elle comme avec beaucoup d’influenceurs. Il y a aussi Cindy Chtis et son mari Greg. On voit toute leur vie dans leur maison depuis le 17 mars. Ça les rend plus humains et plus accessibles », détaille Florence Dupont directrice générale adjointe de l’agence Influence4You.

Les micro-influenceurs et leur communauté engagée

Les influenceurs les plus suivis ont ainsi prouvé que leur vie pouvait être tout aussi normale. Sans voyages, sans événements exceptionnels, ils ont partagé ce qu’était réellement leur métier: créer un contenu depuis chez eux en parlant de futilités mais également de sujets plus sérieux. Que ce soit les macro ou les nano-influenceurs, leur audience ont ainsi pu voir à quel point leur communauté pouvait être engagée et présente auprès d’eux. Certains annonceurs se sont rendus compte que les communautés plus petites pouvaient être intéressantes pour leur communication.

Anouk Plantevin, consultant en influence marketing et stratégies Social Media à l’agence Wonderful, a travaillé avec la Région Occitanie durant le confinement. Cette plateforme met « en relation les habitants et les producteurs locaux qui proposent la livraison ». Pour en faire profiter au plus grand nombre, une campagne d’influence a été lancée avec des influenceurs locaux. « Les micro-influenceurs sont des relais essentiels dans ces moments-là, car ils ont une réelle proximité avec leurs abonnés, et une authenticité qui permet de donner une vraie résonance à des actions très portées sur l’humain ». 

Une visibilité et une plus grande crédibilité

Le travail des influenceurs a ainsi eu une belle visibilité sur les réseaux sociaux. Cette dernière a été une réelle opportunité pour parler un peu plus de leur métier et de s’ouvrir un peu plus à leur communauté. « Ce travail très créatif a permis à leurs abonnés de se rapprocher beaucoup d’eux », nous détaille Florence Dupont. Mais ça n’est pas le seul bénéfice de ce confinement. « Même si certains influenceurs et marques ont souffert de cette période, je pense que le secteur va se relever, et surtout, va grandement gagner en crédibilité », analyse Estelle Ducommun, consultante indépendante en marketing d’influence.

Cette crédibilité se traduit notamment dans le travail que les influenceurs ont réalisé pour permettre aux organisations publiques de partager le bon discours en lien avec l’épidémie de coronavirus. Ces partages ont également concerné les marques. Les créateurs de contenu les ont soutenues pour leur permettre de fonctionner malgré le confinement. Aujourd’hui, ces publications sur les réseaux sociaux ne vont pas rester dans l’oubli. « On va enfin se rendre compte que les influenceurs ont un impact sur la société et le pouvoir d’achat, et je pense que de nombreuses marques vont se tourner vers cette solution si elles ne l’avaient pas déjà fait », conclut Estelle Ducommun.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.