Press "Enter" to skip to content

Pendant le confinement, des influenceurs sous-pression pour créer du contenu

Influenceurs. Seulement quelques minutes après l’annonce du confinement, les utilisateurs des réseaux sociaux se posaient tous la même question: qu’allons-nous faire de nos journée enfermées chez nous? Pour certains, la réponse était toute trouvée: consommer du contenu sur les réseaux sociaux. « J’espère que Léna Situations va nous expliquer quoi faire pendant le confinement », peut-on ainsi lire sur Twitter.

« Pourquoi ne pas faire des petites vidéos pour vous divertir? », s’est ainsi interrogée Coline dans l’une de ses récentes vidéos. Certains influenceurs ont très bien compris cette attente de la part de leurs abonnés et ne se sont pas fait prier pour partager des vidéos de leur vie quotidienne. Résultat, les vidéos sur le confinement ou le coronavirus sont nombreuses à avoir été uploadées sur YouTube ces derniers jours.

Si les communautés des créateurs de contenu sont satisfaites, les influenceurs le sont également. « C’est non seulement pour pouvoir vous apporter du divertissement, un rendez-vous quotidien où l’on peut se parler, s’occuper pendant cette situation un peu extrême. Mais c’est aussi très honnêtement avant tout pour moi, pour ma propre santé mentale », confie Louise alias MyBetterSelf dans son premier vlog.

« Je ne sais plus quoi vous montrer »

Mais il y a des côtés négatifs à trop vouloir en faire. Les YouTubeurs, instagrameurs et blogueurs ne peuvent pas créer le contenu habituel. Comme tout le monde, ils doivent rester chez eux. Leurs journées ne sont donc pas aussi palpitantes qu’en temps normal. Si malgré tout certains se réfugient dans la production de contenu, leur communauté peut parfois être déçue par ce qu’ils proposent. C’est ce que vit actuellement EnjoyPhoenix. L’influenceuse en a d’ailleurs parlé à coeur ouvert dans l’un de ses vlogs.

« J’arrive un peu à un moment où je ne sais plus quoi vous montrer dans mes vlogs, ça me met un peu mal parce qu’à chaque fois que je fais le montage de mes vlogs je me sens un peu coupable de ne pas avoir beaucoup de contenus. D’ailleurs, vous êtes très nombreux à le dire dans les commentaires que vous aimeriez que les vlogs soient plus longs, que ça vous embête qu’ils soient si courts, qu’il n’y a pas assez de contenus dedans », se confie-t-elle.

« J’essaie de vous produire du contenu pour ne pas vous laisser tomber mais d’un autre côté, je me rends bien compte, j’ai l’impression de ramer dans le vide. Ce n’est pas facile de vloguer quand j’ai rien à vous montrer et j’ai l’impression de vous arnaquer en faisant ça », conclut-elle. Malgré tout, Marie Lopez souhaite continuer à produire des vlogs quotidiennement tout au long du mois de mars.

D’autres abonnés n’hésitent pas à montrer leur impatience de voir la nouvelle vidéo de leur créateur de contenu préféré.

À regarder également:

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez notre chaîne YouTube
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.