Press "Enter" to skip to content

Sur YouTube, la recette miracle du succès existe-t-elle?

YouTube. Comment fait-on pour récolter des centaines de milliers de vues sous ses vidéos YouTube? Est-ce qu’il y a des astuces à connaître? Ou faut-il avoir de la chance pour sortir du lot? C’est à toutes ces questions que le documentaire « 100 millions de vues » a tenté de répondre. Diffusé sur Arte, et accessible en replay jusqu’au 3 novembre, il a été réalisé par le comédien et YouTubeur iranien Itamar Rose.

Le vidéaste a commencé à publier des vidéos sur la plateforme en août 2011. À cette époque, il se spécialise dans les caméras cachés sur fond politique. Ces contenus satiriques se font repérer dans les médias. Certains sont mêmes exposés dans les musées. Mais à part cette notoriété, Itamar Rose ne perce pas sur YouTube. En l’espace de quelques années, il n’arrive à réunir qu’une dizaine de milliers d’abonnés. Il y a deux ans, il a décidé de faire le tour du monde pour rencontrer les auteurs de contenu viraux. Son objectif? Comprendre comment une vidéo peut afficher des millions de vues.

Un contenu viral n’a jamais cherché à l’être

Il commence son périple aux États-Unis en rencontrant le YouTubeur « Yosemite Bear ». Cet homme a, en janvier 2010, filmé un double arc-en-ciel depuis sa terrasse. Le contenu se fait remarquer et Jimmy Kimmel le retweet quelques temps plus tard. C’est les images les plus drôles selon l’un de ses amis. Résultat: la vidéo cartonne et enregistre plus de 46 millions de vues. Son créateur n’a jamais cherché à buzzer comme il le raconte au reporter. « Je faisais des vidéos parce que c’est un lieu sûr pour les conserver ». Pour créer du contenu viral, « la première chose c’est de ne pas le vouloir ».

« Yosemite Bear » n’est pas le seul à expliquer que vouloir à tout prix être vu ne sert à rien. Quelques temps après cette rencontre Itamar Rose discute avec la famille de David. Ce jeune adolescent a été vu des centaines de millions de fois après une opération chez le dentiste. Alors dans la voiture, son père le filme sous l’effet des médicaments. Un peu sonné, le petit garçon raconte alors n’importe quoi. Si la vidéo est très amusante, son père ne l’a jamais mise sur Internet pour faire rire les internautes. Il l’avait alors publiée sur YouTube pour pouvoir envoyer le lien aux membres de la famille. Encore une fois, l’attention n’était pas de devenir viral mais de permettre à un contenu d’être gardé pour être partagé.

Compter sur la popularité

Même si les deux créateurs précédents lui ont expliqué que chercher la viralité n’était pas la clé du succès, Itamar Rose a quand même décidé de tester quelques sujets qui fonctionnent à coup sûr. Dans un premier temps, il a demandé à sa femme de se mettre à côté d’une biquette. Les animaux avec une bonne relation avec un être humain cartonne, à l’image de la vidéo amitié entre une femme et son cheval. Le résultat est décevant. Les images sont vues 130.000 fois mais personne ne la regarde plus après une semaine.

Autre solution, faire intervenir son fils. Il a la merveilleuse idée de le déguiser en Hitler, puisque l’Allemand le faisait sourire. Mais sa vidéo n’a pas été visionné des millions de fois. Elle a plutôt déclenché de nombreux débats. Enfin, Itamar Rose a tenté d’entrer en contact avec Elle DeGeneres. L’objectif était de faire parler de lui à la télévision via le personnage de la présentatrice de télévision américaine. Mais elle ne lui a jamais répondu.

Après avoir relaté tout ces échecs, le documentaire devient plus critique sur YouTube dans la dernière partie. Certains des intervenants expliquent au réalisateur que la plateforme ne cherche pas des vidéastes qui feraient des millions de vues. Elle veut de la productivité. C’est pourquoi les YouTubeurs se sont tournés vers des contenus plus frais avec moins de fond, comme les vlogs. En conclusion, il n’existe aucune recette magique pour devenir viral comme en témoigne les différents interviewés du film.

« 100 millions de vues » est à retrouver via ce lien.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *