Press "Enter" to skip to content

Cet instagrameur a atteint les 30.000 abonnés avec beaucoup d'imagination

Instagram. Qu’est-ce qui ferait le plus plaisir à un instagrameur? Comprendre comment l’algorithme du réseau social fonctionne et le déjouer pour réussir à augmenter son taux d’engagement et son nombre d’abonnés sans y passer des heures. Un data scientist semble avoir trouvé les réponses. Il a réussi à faire augmenter son audience sans ouvrir l’application.

Chris Buetti est un New-Yorkais et sa ville comporte un point négatif: le prix des restaurants est beaucoup trop cher. Pour y remédier, le jeune homme a trouvé une solution: ouvrir un compte Instagram et avoir une belle audience pour que des lieux l’invitent tout frais payés en échange d’un peu de publicité auprès de ses abonnés. Sauf que Chris Buetti n’est pas patient et n’a pas forcément les compétences pour prendre de jolies photos. En revanche, il est doué en informatique.

Le data scientist a donc développer un logiciel qui lui permet d’automatiser toutes les tâches d’un créateur de contenu. Sur son compte « beautiful.newyorkcity« , le jeune New-Yorkais ne publie aucune image de lui, il les récupère toutes sur Internet, tout en créditant les photographes. Son « robot » suit quotidiennement de nouveaux comptes dans l’espoir d’être suivi en retour. Une technique qui semble fonctionner car près de 30.000 personnes se sont abonnées. Des restaurants lui ont aussi offert un repas. C’est le cas du restaurant de grillades Mabel’s ou encore de Miznon.

restaurant

Le projet est né après avoir vu le compte de @FuckJerry. « Il n’a jamais besoin de montrer son visage, il ne fait que poster des mèmes qu’il trouve sur Internet, surtout il les vole », détaille l’ingénieur. Il raconte toute son expérience dans un post medium.

A côté de ce faux compte d’instagrameur, Chris Buetti a fondé une société de conseils, Social Rise Consulting, qui utilise les mêmes procédés pour faire grandir l’audience de ses clients.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *