Press "Enter" to skip to content

3 applications similaires à TikTok

TikTok. L’Inde a sauté le pas, les États-Unis sont sur le point de le faire. Après le confinement, malgré tout son succès, l’application chinoise TikTok doit se rendre à l’évidence: sa présence dans certains pays ne convient pas. En cause? Elle espionnerait sans vergogne en enregistrant les données de ses utilisateurs. Les Américains craignent aussi qu’elle ne vienne interférer dans les élections américaines. Pourtant, ces rumeurs ne ralentissent pas son succès. Selon les derniers chiffres publiés par App Annie, la plateforme compterait près de 800 millions d’utilisateurs actifs dans le monde.

Cette notoriété ne laisse pas indifférent d’autres sociétés. Aujourd’hui sur le marché des applications, il en existe des similaires à TikTok. Si jamais le réseau social devait se faire bannir à l’international, il existe trois alternatives pour les créateurs de contenu que nous vous listons juste en-dessous.

« TikTok, c’est l’Amérique qui a du talent. Triller, c’est MTV »

Créée en 2015, Triller est l’application la plus similaire à TikTok. Elle permet à ses utilisateurs de partager de courtes vidéos en y ajoutant de la musique. L’objectif premier de la plateforme était d’attirer les plus grandes stars de la musique après avoir passé des partenariats avec Sony, Warner et Universal. Des dizaines d’artistes comme The Weeknd, L’il Wayne, Kendrick Lamar ont d’ailleurs investi dans le réseau social. Début 2019, Cardi B, Chris Brown et Chance The Rapper ont commencé à poster. « Nous sommes une plateforme pour les artistes. Nous donnons aux artistes les moyens de faire connaître leur marque d’une manière qui leur soit authentique », précise à The Hustle l’entrepreneur et investisseur Jaeson Ma, copropriétaire de Triller.

Mais depuis l’annonce du bannissement de TikTok, Triller pourrait prendre une autre direction. Trois TikTokers sont devenus actionnaires, Noah Beck, Griffin Johnson et Anthony Reeves. Un quatrième, Josh Richards, a été embauché comme directeur de la stratégie. D’autres influenceurs américains ont demandé à leurs abonnés de les suivre dessus.

Par ailleurs, Triller intente un procès contre TikTok et sa société mère pour violation de brevet. D’après l’application, la fonction de base utilisée par l’entreprise chinoise, celle de mettre en musique de courtes vidéos, est en violation d’un brevet qu’elle avait déposé en 2017.

Byte, le nouveau Vine

Le 25 janvier 2020, Dom Hofmann, cofondateur de Vine, a lancé sa propre application nommée « Byte« . Le principe de la plateforme ressemble à s’y méprendre à son ancienne société mais également à ce que propose TikTok. Les utilisateurs sont encouragés à poster de courtes vidéos. Pour le moment, il est difficile de savoir ce qui est vraiment proposé au public car aucun contenu ne peut être vu sans avoir téléchargé la plateforme.

Pour attirer un maximum de personnes, Dom Hofmann a déjà imaginé un programme de rémunération pour les créateurs. La société a une réserve de 250.000 dollars qui sera répartie pour les différents paiements. Tous les 120 jours, une participation au financement sera demandée. Les premiers partenaires de ce programme seront payés tous les 30 jours. La première session devait débuter le 15 avril dernier.

Reels d’Instagram, le concurrent prêt à tout

Instagram n’a pas dit son dernier mot. Même si de nombreux créateurs de contenu préfèrent aller publier leurs vidéos sur TikTok, Facebook a imaginé une fonctionnalité qui pourrait leur plaire. Le 23 juin dans un post de blog, le réseau social a présenté sa nouvelle option, « les reels ». Testé actuellement en France, en Allemagne et au Brésil, il s’agit d’un format de 15 secondes avec une piste audio et un grand nombre d’effets. L’objectif est de permettre aux créateurs de contenu de laisser exprimer leur créativité avec des vidéos plus courtes que les IGTV.

Pour attirer un maximum de personnes sur cet outil, et pour enfin faire de l’ombre à TikTok, Instagram a même été jusqu’à proposer une jolie somme d’argent à des TikTokeurs influents pour qu’il laisse tomber la plateforme et se mettent aux Reels. Affaire à suivre.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter 
Abonnez-vous à notre newsletter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.