Press "Enter" to skip to content

Voici comment Laetitia Birbes est tombée amoureuse du Brésil

Voyages. Brésil mon amour. Depuis plus d’un an, Laetitia de la chaîne YouTube « Le corps, la maison, l’esprit » a posé ses valises à Rio. Elle avait entamé quelques mois plus tôt un tour du monde mais a dû revoir le trajet de son voyage tant elle est tombée amoureuse du pays.

La vidéaste partage ses découvertes sur YouTube et sur ses réseaux sociaux mais offre aussi aux touristes une visite guidée de Rio pour « découvrir le Brésil autrement ». Les Gens d’Internet lui a demandé pourquoi elle porte autant d’amour à ce pays.

***

  • Depuis combien de temps vis-tu au Brésil ?

Je suis arrivée au Brésil en septembre 2017, donc ça fait un an et quatre mois que j’habite dans ce merveilleux pays. Je n’ai habité qu’à Rio, je n’ai pas du tout voyagé au Brésil.

  • Pourquoi es-tu partie là-bas ?

Je suis partie là-bas parce que je faisais un tour du monde. Je n’avais absolument pas prévu d’aller au Brésil. D’ailleurs, je n’avais pas prévu de venir dans ce pays dans ma vie tout court. C’était une destination qui me semblait impossible et c’était super dangereux, j’avais entendu plein de trucs sur Rio. Je n’avais pas spécialement de fascination pour le Brésil contrairement à beaucoup de personne.

Pendant mon tour du monde je suis rentrée en France car je devais faire une tournée pour organiser des pique-nique et des conférences dans une trentaine de villes. A la fin de cette tournée, j’étais en Belgique et dans une auberge de jeunesse j’ai rencontré un Brésilien magnifique qui en rigolant m’a dit « ma mère cuisine super bien, il faut que tu viennes goûter. Elle habite à Rio bla-bla-bla ». Comme je disais oui à à peu près tout, j’ai dit d’accord et j’ai acheté un billet et je suis partie. Je ne connaissais rien de Rio, rien du Brésil.

Quand j’ai acheté mon billet, j’ai après un peu eu peur parce que j’ai commencé à regarder ce que disaient les gens sur Internet. Je me suis dit « mon dieu est-ce que je ne suis pas en train de faire n’importe quoi? ». Quand je suis partie, je ne savais absolument pas quand est-ce que je reviendrai en France. Je m’étais dit que je resterai un mois au Brésil et que je voyagerai à pieds dans toute l’Amérique latine. Finalement, je ne suis jamais partie de Rio.

  • Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce pays ?

En premier lieu, je pense que ce sont les gens et en second la culture. Les Brésiliens sont incroyablement accueillants, gentils, souriants même si quand on habite ici on se rend compte que ça n’est pas tout à fait comme ça mais quand on arrive dans ce pays et qu’on y vient en vacances c’est ce qu’on retient le plus. C’est ce qui a fait que je suis tombée amoureuse de ce pays. La culture ici est très très forte.

A la base je voulais voyager dans le monde entier pour apprendre les danses de tous les pays. Au Brésil, j’ai tellement de danses et de choses à apprendre que c’est incroyable et que j’aurais peut-être besoin  de toute une vie pour le faire.

Ce que j’aime c’est l’idée d’être dans un pays qui a la taille d’un continent et de savoir que chaque état de Rio est comme un nouveau pays avec sa propre culture et ses propres traditions.

Ce qui m’a fait tomber amoureuse du pays c’est le monde du carnaval parce que moi je fréquente le carnaval de Rio. Les touristes pensent qu’il ne dure qu’une semaine par mois mais en réalité quand on fait partie de ce tout petit monde, ce qui correspond à un millier de personnes à Rio, on participe au carnaval de rue qui est un peu underground, secret. Chaque semaine, il en a un et moi je suis tombée amoureuse de ce milieu là. C’est pour ça que je n’ai jamais réussi à partir.

Puis bien entendu, il y a le soleil, la mer, les palmiers. Là par exemple je suis dans mon hamac et en face de moi il y a des palmiers et un ciel bleu.

  • Si tu devais donner 3 raisons d’aller au Brésil, ce serait lesquelles ?

Je vais donner 3 raisons pour les touristes qui n’ont pas beaucoup de temps, et 3 vraies raisons, parce que maintenant je suis guide à Rio, je fais visiter la ville. Du coup, je vois bien qu’il y a différents types de voyageurs: il y a des personnes qui viennent pour passer des vacances et d’autres pour découvrir la culture.

Quand on vient en vacances ici, il faut venir parce que les plages sont super belles, qu’il y en a de tous les côtés de la ville et il fait super beau quasiment toute l’année. Il n’y a pas vraiment d’hiver. La raison numéro 2, c’est que tu vas découvrir un autre monde, une autre culture, tu vas t’amuser. La dernière raison c’est qu’à Rio il y a tout: la mer, la montagne. Même sans parler de Rio, au Brésil il y a tout: des déserts, des lagoas, au Sud on a l’impression d’être en Europe, au Nord tu te rapproches plus de la culture africaine.

Si on vient pour découvrir la culture, la première raison c’est que c’est un pays très riche en traditions et que l’on est pas habitué à cette richesse culturelle notamment en ce qui concerne la musique et la danse. Ensuite, c’est hyper intéressant d’être dans un pays aussi mixte, un pays avec autant de mélanges et surtout avec autant de problèmes de société, politique. On apprend énormément l’histoire de l’Afrique, de l’esclavage par rapport à l’histoire de l’Europe aussi parce que ce sont les Européens qui ont colonisé ce pays. Enfin, humainement le Brésil est une grosse claque parce qu’on a la chaleur humaine de l’Amérique latine, on a la force de l’Afrique et tout le mélange avec l’Europe. Et c’est une chose à laquelle on n’est pas habitué lorsque l’on habite en France.

  • Depuis les élections est-ce que ton amour pour le pays a changé ?

Mon amour pour le pays n’a absolument pas changé. J’ai un regard qui est un tout petit peu différent mais je pense que c’est par rapport au fait que je suis là depuis plus d’un an. Avant j’avais un regard de touriste et maintenant j’ai le regard d’une personne qui vit ici et ça change beaucoup la donne. Tant que tu vois le pays comme un lieu de passage, tu ne vois pas les côtés sombres et quand tu habites dans le pays, tu commences à voir ce qui ne fonctionne pas. Par exemple le Brésil c’est un pays très raciste, très violent, il y a énormément d’inégalités sociales. Je le vois parce que mes amis sont touchés. Maintenant j’ai conscience de ce qu’il se passe et je suis plus engagée dans ce pays qu’avant. J’ai envie d’être impliquée dans la vie politique et sociale de mon pays d’adoption.

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *