Press "Enter" to skip to content

Mavachou: le couple accusé de « white savior »

YouTube. Le hashtag #mavachou a une nouvelle fois fait parler de lui. Via ce « # » sur Twitter, des centaines de personnes commentent les faits et gestes d’un couple de YouTubeur. Maeva et Adrien, plus connus sous les pseudos Mava Chou et Adrien Chou, racontent leur vie quotidienne dans des vlogs. Mais le caractère et les décisions des deux parents ne semblent pas être appréciés par une partie des internautes.

La semaine passée, c’est de ce hashtag qu’une nouvelle polémique est née. Une vidéo, publiée le 23 juillet dernier sur Twitter, montre les deux vidéastes face caméra. Ils expliquent alors avoir dû abandonner un projet humanitaire avec leur association « Pour un petit sourire ». Leur objectif était d’offrir des cadeaux et des fournitures scolaires à un orphelinat marocain géré par une association française. Le tweet a été partagé près de 5000 fois. Pourtant, l’histoire ne date pas d’hier.

Une association qui n’existe plus

La vidéo a été mise en ligne durant l’année 2018. Cette année-là, le couple a fondé l’association « Pour un petit sourire », qui a depuis été dissoute. Après avoir collecté plus de 3000 euros sur Internet, Maeva et Adrien ont acheté différentes fournitures pour les donner à des associations. Ils se sont tournés vers une association française qui gère plusieurs orphelinats marocains. Seul problème, le lieu n’a pas souhaité les accueillir avec leur caméra pour filmer la réaction des enfants. « S’ils ont le visage flouté, il n’y a aucun intérêt. Donc on a essayé de leur faire comprendre que non, on ne va pas venir si on ne peut pas filmer », explique Mava Chou dans cette vidéo.

Une réaction qui a donc alimenté de nombreuses conversations sur les réseaux sociaux. Certains accusent le couple de « white savior » (« le sauveur blanc »). « Dites aux blancs qui veulent faire de l’humanitaire que les enfants africains ne sont pas des trophées pour prouver qu’ils font de bonnes actions », s’énerve un utilisateur de Twitter. Cette expression dénonce les Occidentaux qui se mettent en scène lors d’actions humanitaires.

Contacté par la rédaction, le couple n’a pas répondu à notre sollicitation. Ils se sont cependant expliqués au média AJ+ France. « Notre but était de filmer pour que les gens voient où vont leurs dons. J’ai vu d’autres vidéos de YouTubeurs qui faisaient ça, et voir des enfants qui prennent des cartables ça fait chaud au coeur », se justifie Adrien Chou. Après cet échec, le couple a fait un don à une autre association, « Lueur d’espoir pour Ayden ».

Sauveurs blancs ?

“On ne va pas venir si on peut pas filmer les enfants.” Voilà l’ultimatum posé par un couple pour faire des dons dans un orphelinat au Maroc…

Publiée par AJ+ français sur Jeudi 25 juillet 2019

Suivez l'actualité des influenceurs sur Twitter

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez chaque mercredi midi toutes les actualités du secteur du marketing d'influence.